Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Épuisement professionnel chez les intervenants de Samu/Smur - 21/11/20

Burnout among EMS/MICU staff

Doi : 10.1016/j.admp.2020.04.014 
H. Kalboussi a, d, M. Bouhoula a, d, , H. Kraiem b, d, M. Maoua a, d, J. Maatoug c, d, S. El Guedri a, d, R. Ammar b, d, A. Aloui a, d, I. Kacem a, d, A. Brahem a, d, O. El Maalel a, d, S. Chatti a, d, N. Mrizak a, d
a Service de médecine du travail et de pathologies professionnelles, CHU Farhat Hached Sousse, 4002 Sousse, Tunisie 
b Service de Samu, CHU Sahloul Sousse, 4002 Sousse, Tunisie 
c Service d’épidémiologie, CHU Farhat Hached Sousse, 4002 Sousse, Tunisie 
d Faculté de médecine de Sousse, université de Sousse, 4002 Sousse, Tunisie 

Auteur correspondant. Centre hospitalo-universitaire Farhat Hached de Sousse, 4002 Sousse, Tunisie.Centre hospitalo-universitaire Farhat Hached de SousseSousse4002Tunisie

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 10
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Déterminer la prévalence du burnout (BO) dans la population des intervenants Samu/Smur tunisiens et identifier les facteurs spécifiques associés au BO sévère.

Méthode

Une enquête transversale, multicentrique basée sur un auto-questionnaire accompagné de deux échelles pour rechercher les facteurs associés au BO chez les participants (modèles de Karasek et Siegrist) et une échelle spécifique du BO (Maslach Burnout Inventory). Cette étude a concerné tout le personnel médical et paramédical âgé de plus de 20 ans travaillant dans différentes structures publiques du Samu/Smur.

Résultats

Notre étude a concerné 129 intervenants Samu/Smur avec un taux de participation égale à 63,2 %. Tous les participants inclus dans l’étude étaient atteints de BO à différents niveaux. Le BO élevé était statistiquement associé à l’âge < 35 ans (p=0,001), au statut marital célibataire (p=0,001), aux troubles du sommeil (p=0,001), à l’insomnie (p=0,001), à une ancienneté professionnelle < 10 ans (p=0,001), au travail au poste d’intervention (p=0,001), à la charge de travail (p=0,001), au volume horaire effectué par semaine (p=0,001), au non-profit d’un repos compensateur (p=0,001), aux mauvaises conditions au travail (p=0,001) et au score de demande psychologique bas (< 25) (p=0,001).

Conclusion

Nos résultats confirment que les intervenants Samu/Smur présentent une catégorie professionnelle à haut risque de développer l’épuisement professionnel. Ainsi, la mise en place d’un programme de prévention, d’information et d’encadrement du personnel s’impose.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose of the study

Determine the prevalence of burnout (BO) among Tunisian Emergency medical services (EMS) and mobile intensive care unit (MICU) staff and its associated factors.

Method

We conducted a cross-sectional multicenter study based on a self-questionnaire including two scales to assess occupational stress (Karasek and Siegrist models) and a specific scale assessing BO (Maslach Burnout Inventory). This questionnaire was administrated to all the medical and paramedical staff aged over 20 years and working in different public structures of EMS/MICU.

Results

Our study involved 129 EMS/MICU healthcare workers with a response rate of 63.2%. All participants enrolled in the study suffered from BO at different levels. A high level of BO was statistically associated with age <35years (p=0.001), unmarried marital status (p=0.001), sleep disorders (p=0.001), insomnia (p=0.001), job tenure <10 years (p=0.001), the intervention station (p=0.001), workload (p=0.001), number of hours worked per week (p=0.001), not benefiting of compensatory rest (p=0.001), poor working conditions (p=0.001) and low psychological demand score (<25) (p=0.001).

Conclusion

Our results confirm that the EMS/MICU staff is at high risk of developing burnout. Thus, the implementing of a program of prevention, information and supervision is necessary.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Épuisement professionnel, Stress professionnel, Samu, Smur

Keywords : Burnout, Occupational stress, Emergency medical service, Emergency mobile unit


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 81 - N° 6

P. 820-829 - novembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Harcèlement moral et frustration des besoins : impacts des soutiens des collègues et de la hiérarchie sur l’intention de quitter
  • P. Desrumaux, P. Malola, E. Dose, G. Manzano García
| Article suivant Article suivant
  • La loi Jardé et la recherche en santé travail : quelles démarches préalables aux enquêtes en santé au travail ?
  • Sophie Fantoni Quinton, Francis Vasseur, Ariane Leroyer

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.