Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Dialogue entre médecin généraliste et patient : les consommations de tabac et d’alcool en question, du point de vue du patient - 21/11/20

Dialogue between general practitioner and patient regarding tobacco and alcohol consumption, from the patient's standpoint

Doi : 10.1016/j.respe.2020.10.005 
C. Cogordan a, G. Quatremère a, , R. Andler a, R. Guignard a, J.B. Richard b, V. Nguyen-Thanh a
a Direction de la prévention - promotion de la santé, Santé publique France, 12, rue du Val-d’Osne, Allée-Vacassy, 94410 Saint-Maurice, France 
b Direction appui, traitement et analyses des données, Santé publique France, 12, rue du Val-d’Osne, Allée-Vacassy, 94410 Saint-Maurice, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les médecins généralistes sont des acteurs clés pour le repérage et l’accompagnement des fumeurs et des consommateurs d’alcool dépassant les repères de consommation à moindre risque. En analysant les déclarations des patients, cet article vise à estimer la part de la population qui déclare avoir déjà discuté de tabac et d’alcool avec son médecin généraliste ainsi que les facteurs qui y sont associés.

Méthode

L’analyse porte sur un échantillon de 6346 personnes, représentatif de la population résidant en France métropolitaine, issu des données du Baromètre de Santé publique France 2017, enquête aléatoire par téléphone.

Résultats

Parmi les personnes âgées de 18 à 75 ans ayant consulté un médecin généraliste au cours des 12 derniers mois (82,5 %), 36,7 % déclaraient que le sujet du tabac avait déjà été discuté en consultation et 16,8 % celui de l’alcool. Pour les deux substances, être un homme, être fumeur ou consommateur d’alcool au-dessus des repères et avoir une maladie chronique, étaient indépendamment associés au fait d’être interrogé par son médecin généraliste mais aussi associé à une prise d’initiative plus fréquente par les patients. Environ 87 % des 18–75 ans jugeaient normal que leur médecin généraliste leur pose des questions sur l’alcool, plus souvent les hommes et les personnes ayant des revenus élevés.

Discussion

Les consommations de tabac et surtout d’alcool sont encore peu abordées en consultation selon les patients, alors qu’une part importante de la population jugerait cela normal. Ces résultats montrent qu’il est encore nécessaire de renforcer le repérage systématique des consommateurs par les médecins généralistes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Background

General practitioners (GP) are key players in screening and counselling for smokers and alcohol drinkers exceeding French guidelines for low-risk consumption thresholds. Tackling the subject from the patients’ perspective, the authors aim at estimating the proportion of the population having discussed their smoking and alcohol consumption with their GPs, and to pinpoint the factors associated with their having done so.

Methods

The data (n=6346) are derived from nationwide representative phone survey in mainland France conducted by the French public health monitoring center Baromètre de Santé publique France.

Results

Among the persons aged 18–75 having consulted a GP over the last 12 months (82.5%), 36.7% stated that smoking had been discussed in consultation while 16.8% had talked about alcohol use. For both substances, being a man, a smoker, an excessive alcohol user and having a chronic illness were not only independently associated with being questioned by one's doctor, but also with more frequent patient initiative. About 87% considered it normal to be asked by their GP about their alcohol intake, this proportion being higher among men and people with high incomes.

Conclusion

Even though a large portion of the population would deem it normal to discuss smoking and alcohol intake in consultation with a GP, the subjects are rarely broached. Our results underline the need to bolster efforts at systematic screening for substance use by GPs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Tabac, Alcool, Médecin généraliste, Prévention, Repérage, RPIB, Relation médecin–patient

Keywords : Tobacco, Alcohol, General practitioner, Prevention, Screening, SBRT, Physician–Patient relation


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 68 - N° 6

P. 319-326 - novembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • CV2 - Editorial board
| Article suivant Article suivant
  • Disparate exposure to physically demanding working conditions in France
  • N. Havet, J. Fournier, J. Stefanelli, M. Plantier, A. Penot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.