Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Lien entre fuites spontanées de liquide cérébro-rachidien et hypertension intracrânienne idiopathique - 28/11/20

Doi : 10.1016/j.aforl.2020.06.016 
D.T. Nguyen a, , M. Helleringer b, O. Klein b, R. Jankowski a, C. Rumeau a, c
a Service d’ORL et chirurgie cervico-faciale, hôpitaux de Brabois, CHRU de Nancy, rue du Morvan, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy, France 
b Service de neurochirurgie, hôpital Central, CHRU de Nancy, 29, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 54035 Nancy, France 
c EA3450 DevAH, développement adaptation et handicap, université de Lorraine, 9, avenue de la Forêt-de-Haye, 54505 Vandœuvre-lès-Nancy, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Saturday 28 November 2020

Résumé

Le traitement chirurgical des fuites spontanées de liquide cérébro-rachidien relève de nos jours d’une prise en charge otorhinolaryngologique car la réparation par voie endoscopique endonasale, moins invasive, est préférée à la craniotomie. Cependant, la fuite spontanée du liquide cérébro-rachidien est souvent le symptôme d’une pathologie sous-jacente : l’hypertension intracrânienne idiopathique, qui dépasse le champ d’expertise traditionnel de l’otorhinolaryngologiste. La chirurgie est une étape nécessaire mais ne doit pas occulter la charge de l’hypertension intracrânienne sous-jacente. Celle-ci reste complexe et nécessite une collaboration multidisciplinaire : otorhinolaryngologiste, ophtalmologiste, neurologue, neurochirurgien, radiologue, nutritionniste, endocrinologue et psychothérapeute. Cette mise au point vise à détailler la prise en charge multidisciplinaire à laquelle tout otorhinolaryngologiste doit être attentif avant et après réparation des fuites spontanées de liquide cérébro-rachidien.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Fuites spontanées, LCR, Hypertension intracrânienne idiopathique, Prise en charge multidisciplinaire


Plan


 Ne pas utiliser pour citation la référence française de cet article mais celle de l’article original paru dans European Annals of Otorhinolaryngology Head and Neck Diseases en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.