Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La lithiase urinaire du transplanté rénal dans le sud tunisien : expérience de 17 ans - 29/11/20

Urolithiasis of the kidney transplanted patient in south Tunisia: A 17-year experience

Doi : 10.1016/j.nephro.2020.08.001 
Hanen Chaker a, , Soumaya Yaich a, Beya Fendri a, Salma Toumi a, Khawla Kammoun a, Mohamed Amine Mseddi b, Mourad Hadj Slimen b, Mohamed Ben Hmida a
a Service de néphrologie, CHU Hedi-Chaker, Sfax, Tunisie, laboratoire de recherche de pathologie rénale LR19ES11, faculté de médecine, Sfax, Tunisie 
b Service d’urologie, CHU Habib-Bourguiba, Sfax, Tunisie 

Auteur correspondant. Nephrology department, Hedi-Chaker University Hospital, El-Ain road km 1, 3029 Sfax, TunisieNephrology department, Hedi-Chaker University HospitalEl-Ain road km 1Sfax3029Tunisie

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La lithiase urinaire chez le transplanté rénal représente une complication urologique rare, mais complexe. Sa gravité potentielle réside en sa survenue sur un rein unique et sur un terrain d’immunosuppression. Le but de notre étude est d’évaluer l’incidence, les caractéristiques et l’évolution de la lithiase urinaire dans notre série.

Patients et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective incluant les patients transplantés rénaux entre novembre 2002 et novembre 2019 ayant développé une lithiase pendant leur suivi. Nous avons recueilli les données clinico-biologiques et radiologiques ainsi que les données relatives à la maladie lithiasique, et nous avons précisé la prise en charge et l’évolution des patients.

Résultats

Sept parmi 416 patients transplantés ont développé une lithiase pendant leur suivi, soit une incidence de 1,6 %. L’âge moyen au moment de découverte de la lithiase était de 36,5 ans [24–55 ans], le sexe ratio était de 1,3. Le délai moyen de découverte de lithiase était de 67 mois [4–168 mois]. La taille des calculs variait de 2 à 18mm. La prise en charge était une alcalinisation dans 3 cas, une lithotritie extracorporelle dans 2 cas, une montée de sonde JJ dans 3 cas et une pyélolithotomie dans 2 cas. Quatre patients ont eu plusieurs traitements. Trois patients avaient au cours de l’évolution un calcul résiduel (7mm le diamètre moyen), 1 des microlithiases, 1 perdu de vue après traitement et seulement 2 (sur 7) étaient “stone free”. Par ailleurs, la lithiase n’a pas eu d’impact sur la survie du transplant après une médiane de suivi de 62 mois post-traitement.

Conclusion

La pathologie lithiasique chez le transplanté rénal nécessite une prise en charge pluridisciplinaire adaptée. Sa maîtrise est un challenge pour le néphrologue et l’urologue.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction

Urolithiasis in a kidney transplanted patient is an uncommon but complex urological complication. Its potential severity comes from its occurrence on a solitary kidney and on a field of immunosuppression. The aim of our study is to assess the incidence, characteristics and course of urolithiasis in our series.

Methods

A retrospective study was performed. We included kidney transplanted patients between November 2002 and November 2019 and presenting lithiasis during their follow-up. Clinical, biological and radiological data were collected as well as lithiasis disease related data. The management of and patient's evolution were also specified.

Results

Seven of 416 kidney transplanted patients developed lithiasis during their follow-up with an incidence of 1.6 %. The mean age at lithiasis diagnosis was 36.5 years [24–55 years], the sex ratio was 1.3. They developed stones after mean follow-up of 67 months [4–168 months]. The stones’ size varied from 2 to 18mm. Treatment was alkalisation in 3 cases, extracorporeal lithotripsy in 2 cases, a double J stent in 3 cases and pyelolithotomy in 2 cases. Four patients had multiple treatments. Three patients had 1 residual stone during evolution (7mm average diameter), 1 microlithiasis, 1 lost to follow-up after treatment and only 2 (out of 7) were “stone free”. Furthermore, lithiasis didn’t damage the graft survival after a median follow-up of 62 months post-treatment.

Conclusion

Urolithiasis in the kidney transplanted patient requires an adapted multidisciplinary management. Its skill is a challenge for both the nephrologist and urologist.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Lithiase urinaire, Transplantation rénale, Traitement

Keywords : Urolithiasis, Kidney transplant, Treatment


Plan


© 2020  Société francophone de néphrologie, dialyse et transplantation. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 16 - N° 7

P. 414-419 - décembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Donneurs très âgés en transplantation rénale : jusqu’où peut-on aller ?
  • Mehdi Maanaoui, François Provôt, Marc Hazzan
| Article suivant Article suivant
  • Evaluation of carotid intima media thickness in children with idiopathic nephrotic syndrome
  • Aleksandra Paripovi?, Nataša Staji?, Jovana Putnik, Ana Gazikalovi?, Radovan Bogdanovi?, Vukomanovi? Vladislav

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.