Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Œdèmes inflammatoires et scléreux des membres inférieurs sous pémétrexed - 03/12/20

Pemetrexed-induced cutaneous sclerosis of the lower limbs

Doi : 10.1016/j.annder.2020.06.016 
M. Sarrazin a, , M. Levavasseur b, A. Fadin c, F. Dezoteux a, d, D. Staumont-Sallé a, d
a Service de dermatologie, CHU de Lille, 59000 Lille, France 
b Service de dermatologie, centre hospitalier Annecy Genevois, 74370 Metz-Tessy, France 
c Service d’oncologie, centre Pierre Curie, 62660 Beuvry, France 
d Inserm U1286, Institute for translational research in inflammation (INFINITE), université Lille, 59000, Lille, France 

Auteur correspondant. Service de dermatologie, hôpital Claude Huriez, rue Michel-Polonowski, 59000 Lille, France.Service de dermatologie, hôpital Claude Huriezrue Michel-PolonowskiLille59000France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le pémétrexed est une chimiothérapie de la classe des antifolates fréquemment prescrite en oncologie thoracique. Nous rapportons un cas de toxicité cutanée rare au pémétrexed à type d’œdèmes inflammatoires et sclérodermiformes des membres inférieurs.

Observation

Un homme de 63 ans était traité par pémétrexed pour un adénocarcinome pulmonaire métastatique. Quatorze mois après l’initiation de la chimiothérapie, apparaissaient des œdèmes inflammatoires et scléreux des membres inférieurs gênant la flexion des genoux. Une origine cardiaque, rénale, hépatique, thrombotique et infectieuse des œdèmes était écartée. La responsabilité du pémétrexed était alors évoquée et ce traitement suspendu. Un dermocorticoïde de classe très forte était prescrit, permettant une rémission partielle des symptômes. En accord avec les oncologues, un traitement par nivolumab était introduit en relais du pémétrexed.

Discussion

Les œdèmes inflammatoires et scléreux des membres inférieurs sont un effet secondaire rare du pémétrexed, mais classiquement décrit. La prise de dexaméthasone la veille, le jour et le lendemain de la perfusion permettrait d’en limiter l’apparition. L’arrêt de la chimiothérapie n’est pas systématique et dépend de la balance entre l’impact fonctionnel des lésions et les alternatives thérapeutiques sur le plan oncologique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Pemetrexed is an antifolate used to treat intrathoracic cancers. We report a rare case of cutaneous toxicity of pemetrexed with inflammatory cutaneous sclerosis of the lower limbs.

Patients and methods

A 63-year-old man diagnosed with metastatic adenocarcinoma of the lung was treated with pemetrexed. Fourteen months after undergoing this chemotherapy, he developed inflammatory and fibrotic edema of the lower limbs with functional consequences on knee bending. Cardiac, renal, hepatic, thrombotic and infectious causes were ruled out. Pemetrexed was suspended and partial remission was obtained using super-potent topical corticosteroids. With the approval of the oncologist, nivolumab was introduced as a follow-on therapy after pemetrexed.

Discussion

Often misdiagnosed by physicians, this form of toxicity due to pemetrexed is rare but classically described. To limit cutaneous side effects, dexamethasone may be proposed the day before, the same day as and the day after the infusion. Suspension of chemotherapy is not routine but depends on the risk-benefit ratio of the functional impact of the dermatosis and on the therapeutic alternatives available for the cancer.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Œdèmes inflammatoires, Sclérose, Pémétrexed, Toxicité cutanée

Keywords : Inflammatory edema, Sclerosis, Pemetrexed, Skin toxicity


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 147 - N° 12

P. 842-847 - décembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hypodermite sous inhibiteur de BRAF et/ou inhibiteur de MEK : revue de la littérature à partir d’une nouvelle observation
  • M. Piroth, C. Frénard, J. Eugène-Lamer, B. Dreno, G. Quéreux
| Article suivant Article suivant
  • Alopécie cicatricielle à type de folliculite décalvante induite par l’erlotinib
  • C. Dervout, A.-M. Chiappa, C. Fleuret, P. Plantin, M. Acquitter

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.