Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Alopécie cicatricielle à type de folliculite décalvante induite par l’erlotinib - 03/12/20

Erlotinib-induced scarring alopecia with a folliculitis decalvans-like presentation

Doi : 10.1016/j.annder.2020.08.043 
C. Dervout a, , A.-M. Chiappa b, C. Fleuret a, P. Plantin a, M. Acquitter a
a Dermatologie, centre hospitalier de Quimper, 14, avenue Yves-Thépot, 29000 Quimper, France 
b Oncologie-pneumologie, centre hospitalier de Quimper, 14, avenue Yves-Thépot, 29000 Quimper, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les anti-récepteurs de l’epidermal growth factor (anti-EGFR) sont des thérapies ciblées inductrices de lésions cutanées, le plus souvent à type d’éruptions acnéiformes. Du fait de leur utilisation croissante en oncologie et d’un nombre de patients exposés de plus en plus important, de nouvelles toxicités peuvent émerger.

Observation

Une patiente de 54 ans, traitée par erlotinib depuis 8 mois pour un adénocarcinome pulmonaire, présentait une alopécie inflammatoire depuis 1 mois, évolutive malgré une antibiothérapie orale par doxycycline à 100mg/jour. Il existait un érythème diffus du cuir chevelu, associé à des plaques kératosiques douloureuses et quelques lésions suintantes. Une biopsie cutanée montrait des signes de folliculite aiguë suppurée et destructrice. Les aspects en histologie et en dermoscopie orientaient vers le diagnostic de folliculite décalvante. L’évolution était rapidement favorable après arrêt transitoire de l’erlotinib, introduction d’un traitement par amoxicilline et acide clavulanique et application de dermocorticoïdes. Malheureusement, les lésions récidivaient après la réintroduction de l’anti-EGFR à un pallier de dose inférieur, nécessitant l’augmentation de la posologie de doxycycline à 200mg/jour.

Discussion

L’alopécie cicatricielle à type de folliculite décalvante est un effet secondaire cutané rare des anti-EGFR, de physiopathologie mal connue. Le traitement est difficile : les antibiotiques systémiques sont efficaces mais ils doivent être maintenus au long cours pour éviter les récidives. Une reconnaissance précoce permet de limiter l’évolution cicatricielle de l’alopécie, l’arrêt du traitement étant souvent difficilement envisageable chez ces patients atteints de pathologie carcinomateuse avancée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Epidermal growth factor receptor (EGFR) inhibitors are targeted therapies that frequently induce skin eruptions such as acneiform rash. Due to their increasing use in oncology as well as the expanding number of exposed patients, new adverse events may emerge.

Patients and methods

A 54-year-old female patient treated with erlotinib for 8 months for pulmonary adenocarcinoma presented inflammatory alopecia that had been ongoing for 1 month. Her condition did not improve with doxycycline 100mg/day. Diffuse erythema of the scalp was associated with painful keratotic plaques and several oozing lesions. A skin biopsy showed signs of acute suppurative and destructive folliculitis. Histology and dermatoscopy were consistent with a diagnosis of folliculitis decalvans. Marked improvement was observed after discontinuation of erlotinib followed by introduction of amoxicillin+clavulanic acid and application of a topical corticosteroid. Unfortunately, the lesions recurred after reintroduction of the anti-EGFR, despite a dosage reduction, requiring up-titration of doxycycline to 200mg/day.

Discussion

Scarring alopecia with a folliculitis decalvans-like presentation secondary to anti-EGFR is a rare adverse event. The exact pathophysiology remains poorly understood. Treatment is difficult, and while systemic antibiotics are effective, they must be maintained for a long duration in order to avoid recurrence. Early recognition is important to limit the development of scarring alopecia due to the difficulties of stopping treatment in advanced-stage carcinoma.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Folliculite décalvante, Anti-EGFR, Erlotinib, Adénocarcinome pulmonaire

Keywords : Folliculitis decalvans, Anti-EGFR, Erlotinib, Pulmonary adenocarcinoma


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 147 - N° 12

P. 848-852 - décembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Œdèmes inflammatoires et scléreux des membres inférieurs sous pémétrexed
  • M. Sarrazin, M. Levavasseur, A. Fadin, F. Dezoteux, D. Staumont-Sallé
| Article suivant Article suivant
  • Sarcoïdose cutanée ulcérée et diffuse survenant sur cicatrices
  • E. Guinard, N. Cordel, P. Musson

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.