Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Propriété égolytique des psychédéliques et intérêts dans le traitement de la dépression - 04/12/20

Egolytic property of psychedelics and benefits for the treatment of depression

Doi : 10.1016/j.psfr.2020.09.007 
B. Fauvel a, , J. Mutlu b, P. Piolino a
a Laboratoire mémoire cerveau cognition (LMC2), institut de psychologie, université de Paris, 71, avenue Ed.-Vaillant, 92100 Boulogne-Billancourt, France 
b Équipe CIA : contrôle cognitif-intéroception-attention, institut du cerveau et de la moelle épinière, hôpital Pitié-Salpêtrière, 47, boulevard de l’Hôpital, 75013 Paris, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Friday 04 December 2020

Résumé

Près d’un tiers des patients dépressifs ne répond pas aux traitements conventionnels et ne connaîtra jamais de rémission. Des données récentes confirment le potentiel psychothérapeutique des substances psychédéliques. Cet article rassemble des arguments neurophysiologiques et psychologiques qui expliquent les effets psychothérapeutiques des psychédéliques par leurs propriétés égolytiques. Les psychédéliques diminuent la connectivité fonctionnelle des régions du réseau cérébral par défaut et provoquent une dissolution de l’égo et des contraintes qu’il exerce sur la conscience. Il en résulte un flux d’informations ascendantes supplémentaires et une expérience mystique de connexion qui, bien que transitoires, sont favorables aux phénomènes d’insight et à des changements de perspectives à long terme. Bien intégrée avec l’aide d’un professionnel de la santé mentale, cette expérience diminue immédiatement et durablement les symptômes dépressifs. Ainsi, les psychothérapies assistées par les psychédéliques apparaissent comme une piste prometteuse dans le traitement des dépressions résistantes aux traitements.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Approximately a third of depressive patients doesn’t respond to classical treatments and never experiences remission, justifying the need for novel therapeutic approaches. Research on the effect of psychedelics on consciousness and their therapeutic use is currently re-exploding. New data confirm that the psychedelic experience with psychological support is well-tolerated and diminishes immediately and durably the symptoms associated with anxiety and depression. This article gathers neurophysiological and psychological arguments which posit that psychedelics’ effect on depressive symptoms is due to their egolytic properties. Ego roles are adaptive by sustaining a sense of personal unity, continuity over time, and by guiding behavior in a coherent manner. However, ego dysfunctions can lead to cognitive biases and schemas involved in several psychopathological conditions, such as depression. Therefore, ego is a cornerstone of psychotherapy. It is proposed that default mode network functions and organization are somewhat consistent with the description of the ego. In major depression, hyperconnectivity of the default mode network's brain areas causes ego-focused and stereotyped symptoms such as ruminations and excessive tendency to self-judgment. On the contrary, psychedelics disrupt the functional connectivity of brain areas belonging to the default mode network, causing ego dissolution and releasing consciousness from its constrains. As a result, a flow of supplementary bottom-up limbic information can reach consciousness and the subject experiences a mystical sense of connectedness with what is usually seen as external. Even if the psychedelic state is transitory, its benefits on depressive symptoms persist over time. The reason is that the psychedelic experience leads to phenomena of insights and long-term perspective shifts. Thus, psychedelic-assisted psychotherapies appear as a promising option in the treatment of treatment-resistant depressions. Research on the effects of psychedelics in human is an exciting and promising field, which might continue to yield interesting results regarding their psychotherapeutic potentials and the link between brain and consciousness.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Dépression, Égo, Conscience, Psychédéliques, Psychothérapie

Keywords : Depression, Ego, Consciousness, Psychedelics, Psychotherapy


Plan


© 2020  Société Française de Psychologie. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.