Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Severe acute respiratory syndrome coronavirus 2 and renin-angiotensin system blockers: A review and pooled analysis - 09/12/20

Syndrome de détresse respiratoire aigue au coronarovirus-2 et bloqueurs du système rénine angiotensine : une revue et métaanalyse des données globales

Doi : 10.1016/j.acvd.2020.09.002 
Mathieu Kerneis a, Arnaud Ferrante a, Paul Guedeney a, Eric Vicaut b, Gilles Montalescot a,
a Sorbonne université, ACTION Study Group, INSERM UMRS 1166, institute of cardiology, hôpital Pitié-Salpêtrière, AP-HP, 47–83, boulevard de l’Hôpital, 75013 Paris, France 
b ACTION Study Group, unité de recherche clinique, hôpital Saint-Louis, AP–HP, université de Paris, 75010 Paris, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

A novel coronavirus called severe acute respiratory syndrome coronavirus 2 (SARS-CoV-2) is causing an international outbreak of respiratory illness described as coronavirus disease 2019 (COVID-19). SARS-CoV-2 infects human cells by binding to angiotensin-converting enzyme 2. Small studies suggest that renin-angiotensin system (RAS) blockers may upregulate the expression of angiotensin-converting enzyme 2, affecting susceptibility to SARS-CoV-2. This may be of great importance considering the large number of patients worldwide who are treated with RAS blockers, and the well-proven clinical benefit of these treatments in several cardiovascular conditions. In contrast, RAS blockers have also been associated with better outcomes in pneumonia models, and may be beneficial in COVID-19. This review sought to analyse the evidence regarding RAS blockers in the context of COVID-19 and to perform a pooled analysis of the published observational studies to guide clinical decision making. A total of 21 studies were included, comprising 11,539 patients, of whom 3417 (29.6%) were treated with RAS blockers. All-cause mortality occurred in 587/3417 (17.1%) patients with RAS blocker treatment and in 982/8122 (12.1%) patients without RAS blocker treatment (odds ratio 1.00, 95% confidence interval 0.69–1.45; P=0.49; I2=84%). As several hypotheses can be drawn from experimental analysis, we also present the ongoing randomized studies assessing the efficacy and safety of RAS blockers in patients with COVID-19. In conclusion, according to the current data and the results of the pooled analysis, there is no evidence supporting any harmful effect of RAS blockers on the course of patients with COVID-19, and it seems reasonable to recommend their continuation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Un nouveau coronavirus appelé severe acute respiratory syndrome coronavirus 2 (SARS-CoV-2) provoque une épidémie internationale de maladie respiratoire appelée coronavirus disease 2019 (COVID-19). Le SARS-CoV-2 infecte les cellules humaines en se liant à l’enzyme de conversion de l’angiotensine 2. Des études suggèrent que les bloqueurs du système rénine-angiotensine (SRA) peuvent augmenter l’expression de l’enzyme de conversion de l’angiotensine 2, modifiant la susceptibilité au SARS-CoV-2. Cela pourrait avoir des conséquences importantes compte-tenu du nombre de patients traités dans le monde par des bloqueurs du SRA et des avantages prouvés de ces traitements dans les maladies cardiovasculaires. D’un autre côté, les bloqueurs du SRA ont démontré une amélioration du pronostic dans des modèles de pneumonies et pourraient être bénéfiques dans la COVID-19. Le but de cette revue est de mettre en perspective les preuves existantes concernant l’effet des bloqueurs du SRA dans le contexte de la COVID-19 et d’effectuer une méta-analyse sur les études publiées pour aider à la décision thérapeutique. Un total de 21 études ont été inclues, représentant un total de 11 539 patients, parmi lesquels 3417 (29,6 %) étaient traités par bloqueurs du SRA. La mortalité toutes causes est survenue chez 587/3417 (17,1 %) et 982/8122 (12,1 %) patients avec et sans bloqueurs du SRA respectivement (rapport de cotes 1,00, intervalle de confiance à 95 % 0,69–1,45; p=0,49 ; I2=84 %). Plusieurs études randomisées sont en cours pour évaluer l’efficacité et la sécurité des bloqueurs du SRA chez les patients infectés par COVID-19. Les données actuelles ne mettent pas en évidence d’effet délétère des bloqueurs du SRA sur l’évolution des patients atteints de COVID-19 et il parait raisonnable de recommander leur poursuite.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : RAS blockers, COVID-19

Mots clés : Bloqueurs du SRA, COVID-19

Abbreviations : ACE, ACE-I, ARBs, AT1/AT2 receptor, CI, COVID-19, mRNA, RAS, RNA, SARS, SARS-CoV, SARS-CoV-2


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 113 - N° 12

P. 797-810 - décembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Definition of success criteria for ablation of typical right atrial flutter with a single-catheter approach: A pilot study
  • Frédéric A. Sebag, Édouard Simeon, Ghassan Moubarak, Alexandre Zhao, Olivier Villejoubert, Jean-Marc Darondel, Geraldine Vedrenne, Antoine Lepillier, Pierre Jorrot, Yamina Mouhoub, Abdeslam Bouzeman, David Hamon, Nicolas Lellouche, Nicolas Mignot
| Article suivant Article suivant
  • Health-related quality of life correlates with time in therapeutic range in children on anticoagulants with International Normalised Ratio self-monitoring
  • Hamouda Abassi, Fanny Bajolle, Oscar Werner, Annie Auer, Amandine Marquina, Thibault Mura, Kathleen Lavastre, Sophie Guillaumont, Federico Manna, Pascal Auquier, Damien Bonnet, Pascal Amedro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.