Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Traitement du carcinome hépatocellulaire - 14/12/20

[7-038-A-20]  - Doi : 10.1016/S1155-1976(20)42263-6 
G.-S. Roth a, b, c, T. Decaens a, b, c, J.-C. Barbare d, C.-E. Costentin a, b, c,
a Service d'hépato-gastro-entérologie, CHU de Grenoble Alpes, avenue Maquis-du-Grésivaudan, 38700 La Tronche, France 
b Institute for Advanced Biosciences, Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) U1209/Centre national de la recherche scientifique (CNRS), Unité mixte de recherche (UMR) 5309, allée des Alpes, 38700 La Tronche, France 
c Université Grenoble Alpes, 621, avenue Centrale, 38400 Saint-Martin-d'Hères, France 
d Direction de la recherche clinique et de l'innovation, CHU d'Amiens, place Victor-Pauchet, 80054 Amiens cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 15
Iconographies 10
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le carcinome hépatocellulaire (CHC) se développe dans 90 % des cas sur une cirrhose, et cette particularité a un impact important sur le choix thérapeutique. En effet, la fonction hépatique et l'existence ou non d'une hypertension portale sont des éléments aussi importants que l'extension tumorale dans la sélection du traitement optimal. Les trois traitements à visée curative sont : la transplantation hépatique, la résection chirurgicale et la destruction percutanée. Ils sont associés aux meilleurs taux de survie globale et de ce fait doivent systématiquement et soigneusement être envisagés. La transplantation est une stratégie souvent considérée comme idéale car elle traite à la fois la tumeur et la maladie hépatique sous-jacente. Cependant, la pénurie de greffons et les nombreuses contre-indications en limitent l'accès à une faible proportion des malades. La résection et la destruction percutanée doivent être discutées en fonction du nombre, de la taille, de la localisation des tumeurs, et de l'état du foie non tumoral. Quand ces modalités à visée curative ne peuvent être envisagées, la chimio-embolisation artérielle est à discuter en première intention en l'absence d'envahissement vasculaire et/ou d'extension extrahépatique. Quand le CHC est plus avancé, les traitements systémiques constituent la stratégie de référence. Après plus de 10 ans de monopole du sorafénib dans cette situation, de nouvelles molécules sont venues récemment enrichir l'arsenal thérapeutique pour la prise en charge du CHC évolué, en première et en seconde ligne.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Carcinome hépatocellulaire, Cancer primitif du foie, Traitement du carcinome hépatocellulaire


Plan


 Les annexes indiquées dans ce PDF sont présentes dans la version étendue de l'article disponible sur www.em-consulte.com/.


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Diagnostic du carcinome hépatocellulaire : apport de l'imagerie
  • C. Cassinotto
| Article suivant Article suivant
  • Tumeurs hépatiques malignes primitives rares
  • C. Lim, C. Salloum, A. Luciani, P. Compagnon, C. Feray, J. Calderaro, D. Azoulay

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.