Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Déterminisme sexuel, différenciation gonadique et identité du genre - 18/12/20

Sexual determinism, gonadal differentiation and gender identity

Doi : 10.1016/j.inan.2020.11.005 
M. Pugeat
 Université Claude-Bernard Lyon 1, centre médical MGEN, 42, rue Feuillat, 69100 Villeurbanne, France 

Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Friday 18 December 2020

Résumé

La description des étapes de la différenciation sexuelle montre que l’intervention initiale des chromosomes sexués est marquée par l’apparition du chromosome Y sur lequel se situe une région Y déterminant le sexe ou « sex determining region of the Y chromosome » (SRY). Une cascade de gènes intervient dans un ordre chronologique précis et contribue à la différenciation d’une gonade primitive vers la structuration anatomique d’un ovaire ou d’un testicule. Le testicule sécrète la testostérone, le principal androgène, qui permet le développement du pénis et la descente des testicules et contribue à l’apparence qu’il est convenu de dire masculine des organes génitaux externes (OGEs). Le testicule sécrète également une hormone peptidique, l’hormone anti-müllérienne (AMH) qui empêche le développement des trompes et de l’utérus. C’est ainsi que l’homme est dépourvu d’utérus. On a tendance à considérer que l’absence du chromosome Y conditionne le développement des OGIs internes de la femme et que l’absence de testostérone maintient les OGEs de type féminin. L’identification récente de gènes spécifiques du maintien de l’architecture ovarienne, garant de la fonction de reproduction, montre qu’en réalité le développement féminin se fait par un processus actif et que le développement des organes génitaux est associé à la production d’estrogènes par conversion ou aromatisation des androgènes. Plusieurs auteurs ont montré que chez un individu peut exister une discordance entre réalité somatique et réalité psychique et ouvert le concept d’identité de genre. Ainsi, un certain nombre d’hommes et de femmes vivent en désaccord avec le sexe qui leur est assigné. À ce jour, aucun support physiopathologique, hormonal ou moléculaire, des troubles de l’identité ou dysphorie du genre n’a été identifié. La demande de soins concerne principalement la réassignation du genre comme dans le transsexualisme. Sa prise en charge est bien codifiée avec la mise en place d’une concertation multidisciplinaire pour la décision du traitement hormonal et chirurgical. Dans les autres cas, la demande de soin est souvent absente. Elle reste souvent la conséquence du sentiment de rejet de la différence et d’isolement socioculturel.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The description of the stages of sexual differenciation shows the initial intervention of the sexual chromosomes marked by the appearance of the Y chromosome on which “sex determining region of the Y chromosome” (SRY) is located. A cascade of genes occurs in a precise chronological order and contributes to the differentiation of a primitive gonad towards the anatomical structure of ovary or testis. The testis secretes testosterone, the main androgen, which enables penile development and testicular descent and contributes to the so-called masculine phenotype of the external genitalia. The testis also secretes a peptide hormone, the anti-mullerian hormone (AMH), which prevents the development of the tubes and uterus. This is how a man does not have a uterus. There is a tendency to consider that the absence of the Y chromosome conditions the development of internal genitalia in women and that the absence of testosterone maintains female-type genitalia. The recent identification of genes specific to the maintenance of ovarian architecture, assuring reproductive function, shows that in reality female development takes place through an active process and that the development of the genitals is associated with the production from estrogens by conversion or aromatization of androgens. Several authors have shown that in an individual there can be a discrepancy between somatic reality (sex) and psychic reality (gender role behavior) and thus open up the concept of gender identity. Thus, a number of men and women live at odds with their assigned sex and their gender identity. To date, no pathophysiological, hormonal or molecular support for gender identity disorders or dysphoria has been identified. The demand for care mainly concerns gender reassignment as in transsexuals. Its management is well codified with the establishment of a multidisciplinary consultation for the decision of hormonal and surgical treatment. In other cases, the demand for care is mostly absent. It often remains the consequence of the feeling of rejection of difference and of socio-cultural isolation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Différenciation gonadique, Androgènes, Estrogènes, Identité de genre, Transsexualisme, Transgenre, Réassignation

Keywords : Gonadal differenciation, Androgens, Estrogens, Gender identity, Transsexualism, Transgender, Reassignment


Plan


© 2020  Association In Analysis. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.