Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Biothérapies et traitement de la polypose naso-sinusienne primitive de l’adulte : bases cellulaires et moléculaires - 25/12/20

Doi : 10.1016/j.aforl.2020.10.003 
S. Bartier a, , b, c, d, e , A. Coste a, b, c, d, e, E. Béquignon a, b, c, d, e
a Service d’oto-rhino-laryngologie et chirurgie cervicofaciale, centre hospitalier intercommunal de Créteil, 94000 Créteil, France 
b Service d’oto-rhino-laryngologie et chirurgie cervicofaciale, hôpital Henri-Mondor, 94000 Créteil, France 
c Faculté de médecine, université Paris-Est Créteil (UPEC), 94000 Créteil, France 
d INSERM U955, 94000 Créteil, France 
e CNRS, ERL 7240, 94000 Créteil, France 

Auteur correspondant. Service d’oto-rhino-laryngologie et chirurgie cervicofaciale, CHU Henri-Mondor, 51, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 94000 Créteil, France.Service d’oto-rhino-laryngologie et chirurgie cervicofaciale, CHU Henri-Mondor51, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-TassignyCréteil94000France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Friday 25 December 2020

Résumé

Ce travail fait le point sur les mécanismes moléculaires et cellulaires impliqués dans la physiopathologie de la polypose naso-sinusienne (PNS), qui sous-tendent les modes d’action des biothérapies. On désigne par ce terme des substances naturellement produites par l’organisme ou les antagonisant de façon spécifique et ciblant un mécanisme pro-inflammatoire. La PNS appartient au groupe des rhinosinusites chroniques (RSC), longtemps divisé en deux phénotypes, basé sur la présence ou non de polypes. Depuis quelques années, le concept d’endotypes est apparu avec une définition plus exhaustive des types de RSC selon leurs mécanismes inflammatoires ; ceci ayant pour finalité la mise au point de thérapeutiques personnalisées. La physiopathologie de la PNS reste encore mal comprise. La genèse des polypes reposerait sur une lésion épithéliale initiale dans un contexte d’inflammation locale chronique, essentiellement de type 2 en Europe, impliquant les éosinophiles, les IgE, des cytokines Th2 (IL-4/IL-13, IL-5) et les lymphocytes T et B. Les biothérapies semblent prometteuses pour le traitement de la PNS. À travers cette mise au point, nous détaillerons les différentes voies physiopathologiques sous-tendant les mécanismes d’actions des biothérapies puis détaillerons les différentes études évaluant leur efficacité et modes d’action dans le traitement de la PNS.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Polypose naso-sinusienne, Biothérapies, Physiopathologie, Endotypes


Plan


 Ne pas utiliser pour citation la référence française de cet article mais celle de l’article original paru dans European Annals of Otorhinolaryngology Head and Neck Diseases en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.