Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intérêts d’une méthode d’évaluation de l’angle minimal audible au casque - 25/12/20

Doi : 10.1016/j.aforl.2020.09.007 
M. Alzaher a, , P. Serrano a, J. Tardieu b, P. Barone a, M. Marx c, P. Nieto c
a CerCo, CNRS, université Paul-Sabatier, Toulouse, France 
b Université Jean-Jaurès, Toulouse, France 
c CerCo, CNRS, CHU Purpan, Toulouse, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Friday 25 December 2020

Résumé

Objectifs

L’objectif principal de cette étude était d’évaluer la faisabilité d’une mesure de l’angle minimal audible au casque sur plusieurs positions dans le plan horizontal, en comparant plusieurs types de fonctions de transfert préenregistrées. L’objectif secondaire consistait à évaluer les performances de discrimination spatiale dans une condition simulée de surdité unilatérale en mesurant l’angle minimal audible dans des conditions monaurales au casque.

Matériaux et méthodes

Une évaluation de l’angle minimal audible a été réalisée chez 27 sujets normo-entendants, en utilisant quatre bases de données de fonctions de transfert préalablement enregistrées : deux fonctions de transfert enregistrées sur des mannequins (KU100, KEMAR), et deux ensembles de fonctions de transfert individualisées préenregistrées (TBM, PBM). Les performances ont été évaluées sur 3 positions de référence (0°, 50° et 180°) dans une condition binaurale et deux conditions monaurales.

Résultats

KU100 générait des valeurs d’angle minimal audible plus petites que KEMAR en position frontale, et en position latérale (p<0,005). La différence notée était suggestive (p<0,05) en comparaison avec les valeurs moyennes obtenues par TBM et PBM dans les plans frontal et latéral. Les comparaisons entre les conditions binaurale et monaurales montrait des différences significatives en position frontale pour MON-c et MON-i (p<0,001) et également en position latérale pour MON-c uniquement (p<0,001), et en position postérieure pour MON-c et MON-i (p<0,001).

Conclusion

Cette étude suggérait que l’évaluation des capacités de discrimination spatiale par mesure de l’angle minimal audible avec la fonction de transfert KU100 était fiable et robuste.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Angle minimal audible, Fonction de transfert, Mannequin, Normo-entendant, Discrimination spatiale


Plan


 Ne pas utiliser pour citation la référence française de cet article mais celle de l’article original paru dans European Annals of Otorhinolaryngology Head and Neck Diseases en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.