Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Tentative de suicide par intoxication au laurier rose traitée par anticorps antidigitaliques - 04/01/21

Doi : 10.1016/j.toxac.2020.12.001 
J Becam 1, , J Carvelli 2, L De Haro 3, R Gilli 1, A.-C Casalta 4, B Lacarelle 1, C Solas 1, N Fabresse 1
1 Laboratoire de pharmacocinétique et toxicologie, CHU La Timone, Marseille, France 
2 Réanimation des Urgences, CHU La Timone, Aix-Marseille Université, Marseille, France 
3 Centre antipoison de Marseille, Hôpital Sainte-Marguerite, Marseille, France 
4 Service de cardiologie, Hôpital de la Timone, Marseille, France 

Auteur correspondant: Laboratoire de pharmacocinétique et de toxicology, Hôpital de la Timone, 278 Rue Saint-Pierre, 13005, Marseille, FranceLaboratoire de pharmacocinétique et de toxicology, Hôpital de la Timone278 Rue Saint-PierreMarseille13005France
Sous presse. Manuscrit accepté. Disponible en ligne depuis le Monday 04 January 2021
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Abstract

Poisoning with oleander (Nerium oleander) is rare but serious. The plant contains a cardiotonic heteroside, oleandrine, which can lead to death from cardiac arrest. The authors present the case of an 86-year-old patient who attempted to end her life by ingesting an infusion of oleander leaves. Faced with the appearance of cardiac conduction disorders, hyperkalaemia and a positive determination of digoxin carried out in immunoanalysis (0.7 ng/mL), the patient quickly received treatment with anti-digitalis antibodies in two administrations (40mg then 80 mg) followed by a favorable clinical outcome in intensive care unit.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Les intoxications au laurier rose (Nerium oleander) sont peu fréquentes mais sont graves. La plante contient un hétéroside cardiotonique, l’oléandrine, pouvant conduire au décès par arrêt cardiaque. Les auteurs présentent le cas d’une patiente âgée de 86 ans ayant tenté de mettre fin à ses jours en ingérant une infusion de feuilles de laurier rose. Devant l’apparition de troubles de la conduction cardiaque, d’une hyperkaliémie et d’un dosage positif de la digoxine effectué en immunoanalyse (0,7 ng/mL) la patiente a rapidement reçu un traitement par anticorps anti-digitaliques en deux administrations (40mg puis 80 mg) suivi d’une évolution clinique favorable en réanimation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Oleander, Nerium oleander, Oleandrin, Intoxication, Digoxin

Mots clés : Laurier rose, Nerium oleander, Oleandrine, Intoxication, Digoxine



© 2020  Société Française de Toxicologie Analytique. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.