Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traumatismes oculaires pendant la crise sanitaire de COVID-19 au CHU de Iota - 05/01/21

Eye traumatism during the COVID-19 sanitary crisis at Iota-teaching hospital

Doi : 10.1016/j.jfo.2020.11.002 
M. Sissoko, N. Guirou, R. Romuald Elien G Y , G. Saye, A. Simaga, H. Diallo, A. Bakozo Tatangba, F. Sylla
 Centre hospitalier et universitaire de l’institut d’ophtalmologie tropicale de l’Afrique (CHU de IOTA)/université des sciences, des techniques et des technologies de Bamako (USTTB), Médina Coura, Bamako 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Tuesday 05 January 2021
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Introduction

Au cours de la pandémie du COVID-19, nous avons assisté au confinement de la population dans le monde entier. Cette mesure gouvernementale associée à l’application des gestes barrières devraient en principe réduire la fréquence de survenue des traumatismes oculaires. Le but de notre travail est d’essayer de comprendre les circonstances de survenue des cas de traumatismes oculaires recensés au CHU de IOTA durant la période de confinement de la crise sanitaire du COVID-19.

Méthodologie

Il s’agissait d’une étude transversale et descriptive. Les données ont été collectées de façon prospective. Notre étude couvrait la période de mars à mai 2020. Tout patient consentant, reçus au CHU de IOTA pour traumatisme oculaire sans distinction de sexe, de l’âge, de circonstance survenue des traumatismes ou de la nature des lésions étaient inclus par échantillonnage non probabiliste. Exclus de l’étude, les patients non consentants ou qui consultaient pour une affection oculaire non traumatique.

Résultats

Il y avait au total 138 cas dont 84 hommes et 54 femmes, le sex ratio H/F=1,5. Les enfants de 0 à 5 ans représentaient plus des 3/4 (79,14 %) de notre échantillon. Les traumatismes survenaient dans 45,83 % au cours des activités ludiques et 3,60 % des cas concernaient les violences domestiques.

Discussion

Les mesures privatives de liberté notamment les couvres feux instaurées par le gouvernement malien afin de contenir la propagation de la pandémie du COVID-19 sont traumatogènes selon les auteurs.

Conclusion

La sensibilisation des populations sur les conséquences sociales et psychologiques du confinement par l’audiovisuelle réduirait considérablement la fréquence de ces traumatismes oculaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

During the COVID-19 pandemic, we have witnessed a world-wide lock-down of the population. This government action combined with the application of social distancing should in principle reduce the frequency of occurrence of ocular injuries. The goal of our work is to try to understand the circumstances of the occurrence of ocular injuries at the IOTA Teaching Hospital during the lock-down period of the COVID-19 health crisis.

Methodology

This was a cross-sectional, descriptive study. The data were collected prospectively. Our study covered the period from March to May 2020. All consenting patients seen at the IOTA Teaching Hospital for ocular trauma regardless of gender, age, circumstances in which the trauma occurred or the nature of the injuries were included by non-probability sampling. Excluded from the study were patients who did not consent or who consulted for a non-traumatic ophthalmologic condition.

Results

There were a total of 138 cases, of which 84 were male and 54 female, for a gender ratio of M/F=1.5. Children aged 0 to 5 years represented more than 3/4 (79.14%) of our sample. Trauma occurred in 45.83% of cases during leisure activities and 3.60% of cases involved domestic violence.

Discussion

According to the authors, measures aimed at limiting public movement, particularly the curfews introduced by the Malian government to contain the spread of the COVID-19 pandemic, may actually result in trauma.

Conclusion

Raising public awareness of the social and psychological consequences of lock-down through audiovisual means might significantly reduce the frequency of these ocular traumas.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Traumatismes oculaires, Confinement, Violences conjugales, COVID-19, Bamako

Keywords : Ocular trauma, Lock-down, Domestic violence, COVID-19, Bamako


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.