Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Adaptation du Sniffin’ Sticks Test au Sud-Kivu - 08/01/21

Doi : 10.1016/j.aforl.2019.06.014 
P. Balungwe a, b, C. Huart a, c, R. Matanda d, G. Bisimwa e, A. Mouraux c, P. Rombaux a, c,
a Département d’otorhinolaryngologie, cliniques universitaires Saint-Luc, Bruxelles, Belgique 
b Département d’otorhinolaryngologie, université catholique de Bukavu, hôpital Provincial-Général-de-Référence de Bukavu, RD Congo 
c Institute of neuroscience, université catholique de Louvain, avenue Hippocrate, 1200 Bruxelles, Belgique 
d Département d’otorhinolaryngologie, université de Kinshasa, cliniques universitaires de Kinshasa, RD Congo 
e École régionale de santé publique, université catholique de Bukavu, RD Congo 

Auteur correspondant. Service d'ORL, avenue Hippocrate 10, 1200 Bruxelles, Belgique.Service d'ORLavenue Hippocrate 10Bruxelles1200Belgique
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Friday 08 January 2021
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Buts

Les « Sniffin’ Sticks test » sont largement utilisés en Europe afin d’évaluer la fonction olfactive. Plusieurs versions culturellement adaptées ont été développées. Néanmoins, il n’existe pas à l’heure actuelle de version adaptée à des populations africaines sub-sahariennes. Les buts de cette étude étaient (1) d’évaluer l’applicabilité du Sniffin’ Sticks test pour évaluer la population du Sud-Kivu, et (2) de développer une version culturellement adaptée, et d’en établir des valeurs normatives.

Matériel et méthodes

Dans une première étude, nous avons évalué 157 volontaires à l’aide de la version originale du Sniffin’ Sticks test. Sur base de ces résultats, nous avons sélectionné les odorants dont le taux d’identification était faible et les avons remplacés par des odeurs culturellement adaptées. Dans une seconde étude, 150 volontaires ont été évalués avec cette version modifiée et nous en avons défini les valeurs normatives.

Résultats

La première étude a montré que le score TDI diminue significativement avec l’âge et est meilleur chez les femmes. De plus, 5 odeurs avaient un faible taux d’identification et ont donc été remplacées par des odeurs culturellement adaptées. La seconde étude a montré que cette version adaptée avait un meilleur taux d’identification. Nous avons pu définir des valeurs normatives pour la population du Sud-Kivu (score TDI : 18–35 ans : 30,4±6,0, 36–55 ans : 26,2±5,3,>55 ans : 25,6±5,0).

Conclusion

Nous avons développé une version du Sniffin’ Sticks test culturellement adaptée à la population du Sud-Kivu. Les valeurs normatives établies serviront de base pour l’évaluation clinique de populations pathologiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Odorat, Sniffin’ sticks, Psychophysique, Troubles de l’odorat


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.