Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Impact épidémiologique du dépistage du cancer du poumon par scanner thoracique faiblement irradiant dans le département de la Somme - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.244 
A. Aït Addi 1, , O. Leleu 2, D. Basille 1, S.E.D. Zerkly 3, B. Lapôtre-Ledoux 3, O. Ganry 3, V. Jounieaux 1
1 Service de pneumologie, CHU Amiens Picardie, Amiens, France 
2 Service de pneumologie, CH, Abbeville, France 
3 Registre du cancer, CHU Amiens Picardie, Amiens, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le cancer du poumon reste un problème majeur de santé publique par son incidence et sa mortalité. Son principal facteur de risque est connu, le tabagisme. La possibilité d’un dépistage par scanner thoracique faiblement irradiant chez les sujets à risque a fait l’objet de plusieurs études, une réduction de la mortalité a été démontrée. À la suite de ces résultats, l’étude DEP KP80 a été mise en place dans le but d’expérimenter ce dépistage dans la Somme [1]. Il a été retrouvé une prévalence de 2,7% de cancers pulmonaires, avec une majorité de stades I ou II (77%) [2].

Méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective menée à partir des données du registre du cancer de la Somme, sur les patients ayant présenté un cancer pulmonaire diagnostiqué entre mai 2016 et décembre 2017. Afin d’évaluer l’impact du dépistage, nous avons comparé les caractéristiques du groupe des patients dépistés au groupe des patients non dépistés.

Résultats

Au total, 644 patients ont été inclus (Fig. 1). Parmi les résultats obtenus, on note une inversion significative de la répartition des stades au diagnostic entre les deux groupes, avec chez les patients non dépistés une prédominance de stades disséminés ou localement avancés (69%) et une minorité de stades précoces (31,0%), contrairement aux patients dépistés chez lesquels on retrouvait une majorité de stades précoces (77,8%) et une plus faible proportion de stades localement avancés (22,2%). Cet effet était directement répercuté sur la survie, avec une différence significative entre les deux groupes. On notait également des différences significatives entre les deux groupes concernant l’âge, l’histologie, les traitements, et les délais de prise en charge.

Conclusion

Le dépistage du cancer du poumon par scanner faiblement irradiant a montré dans le département de la Somme, après comparaison avec les patients non dépistés, un impact sur le stade au diagnostic, avec une majorité de stades précoces permettant un traitement curatif, majoritairement par chirurgie, avec un net bénéfice sur la survie des patients dépistés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 117-118 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le nivolumab augmente la pression artérielle pulmonaire chez les patients traités pour carcinome pulmonaire non à petites cellules
  • L. Fournel, P. Boudou-Rouquette, M. Prieto, C. Guinet, J. Arrondeau, D. Damotte, M. Wislez, F. Batteux, P. Icard, F. Goldwasser, M. Alifano
| Article suivant Article suivant
  • Bénéfices de la corticothérapie pour le traitement des pneumopathies induites par l’immunothérapie
  • S. Dolidon, C. Caramella, A. Seferian, J.M. Michot, A.L. Voisin, S. Champiat, P. Gazengel, A. Hanna, P. Pradere, F.X. Danlos, O. Lambotte, A. Marabelle, J. Le Pavec

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.