Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’affinité de l’hémoglobine pour l’oxygène n’est pas modifiée au cours de la COVID-19 - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.067 
T. Gille 1, , L. Sesé 1, É. Aubourg 2, E.E. Fabre 3, F. Cymbalista 4, C. Ratnam 4, D. Valeyre 5, H. Nunes 5, J.P. Richalet 6, C. Planès 1
1 Service de physiologie et explorations fonctionnelles, hôpital Avicenne, GHUPSSD, Assistance Publique - hôpitaux de Paris (AP–HP), Bobigny, France 
2 Université de Paris, CNRS, astroparticule et cosmologie, CEA-Irfu, Saclay, Paris, France 
3 Laboratoire de biochimie, hôpital Avicenne, GHUPSSD, Assistance Publique - Hôpitaux de Paris (AP–HP), Bobigny, France 
4 Laboratoire d’hématologie-biologie, hôpital Avicenne, GHUPSSD, Assistance Publique - hôpitaux de Paris (AP–HP), Bobigny, France 
5 Service de pneumologie, Centre de référence maladies pulmonaires rares, hôpital Avicenne, GHUPSSD, Assistance Publique - hôpitaux de Paris (AP–HP), Bobigny, France 
6 Inserm UMR 1272 “Hypoxie et Poumon”, UFR SMBH Léonard de Vinci, université Sorbonne Paris Nord (USPN), Bobigny, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Une analyse des protéines du SARS-CoV-2 par modélisation bioinformatique a suggéré que ce coronavirus pourrait se lier à l’hémoglobine (Hb) [1]. Les auteurs ont émis l’hypothèse que ce phénomène pourrait entraîner une altération de la fixation de l’oxygène (O 2) sur l’Hb, ainsi qu’une anémie hémolytique. Le but de notre travail était de vérifier si l’affinité de l’Hb pour l’O 2 était modifiée au cours de la COVID-19.

Méthodes

Dans cette étude rétrospective, observationnelle, monocentrique, les gaz du sang (GDS) de 100 patients atteints de COVID-19 prouvée par PCR ayant consulté au CHU Avicenne (Bobigny) en mars-avril 2020 (n=253 prélèvements) ont été comparés à ceux de 100 patients non-COVID-19 de mars-avril 2019 (n=221 prélèvements). Cinquante-cinq patients avec une carboxyhémoglobine (HbCO) ≥8% ont également été inclus dans un troisième groupe comme témoins positifs d’une affinité anormale de l’Hb. La P 50 a été corrigée pour des valeurs standard de température corporelle (37°C.), pH (7,4) et PCO 2 (40mmHg). Les dossiers des patients anémiques (Hb11g.dl–1) ont été revus avec un hémobiologiste.

Résultats

L’âge médian et le sex ratio n’étaient pas significativement différents entre les patients COVID-19 et non-COVID-19 Fig. 1). La P 50 médiane sur le GDS d’entrée était respectivement de 26mmHg [25,2–26,8] contre 25,9mmHg [24–27,3] (p=0,42). Comme attendu, la P 50 médiane était significativement inférieure dans le groupe avec HbCO8%: 22,5mmHg (p<0,0001). Quels que soient la PaO 2 et le niveau d’oxygénorequérance, les échantillons des groupes COVID-19 et non-COVID-19 étaient répartis sur la courbe standard de dissociation de l’Hb. Également, aucune différence significative n’a été notée dans l’évolution temporelle de la P 50 moyenne entre J1 et J18: pas d’effet temps ni d’effet groupe entre COVID-19 et non-COVID-19. La concentration médiane d’Hb à l’entrée était de 14g.dl–1 [12,6–15,2] dans le groupe COVID-19 contre 13,2g.dl–1 [11,4–14,7] dans le groupe non-COVID-19 (p=0.006). Parmi les 24 patients COVID-19 ayant présenté une anémie au cours de leur hospitalisation, aucune hémolyse n’a été strictement identifiée.

Conclusion

Cette étude n’a pas retrouvé d’argument biologique pour conforter l’hypothèse que le SARS-CoV-2 pourrait altérer la fixation de l’O 2 sur l’Hb.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 39 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les fibrocytes circulants sont associés au pronostic dans la pneumopathie sévère à SARS-CoV-2
  • M. Ghanem, M. Homps-Legrand, L. Morer, T. Goletto, J. Frija, C. Bancal, M. Hurtado-Nedelec, M. Jaillet, A. Mailleux, C. Neukirch, R. Borie, C. Taille, B. Crestani
| Article suivant Article suivant
  • Les facteurs de risques d’anxiété et de dépression chez les patients atteints de COVID-19
  • I. Saidi, S. Aitbatahar, L. Amro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.