Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Quel est le meilleur marqueur de la limitation de la capacité à l’effort des patients atteints de trachéobronchomalacie ? - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.092 
L. Razakamanantsoa 1, , E. Fresnel 2, A. Kerfourn 2, B. Chahine 3, J.M. Baste 4, L. Goument 1, C. Germain 1, J. Achard 5, A. Cuvelier 6, M. Patout 6
1 Service de pneumologie, oncologie thoracique et soins intensifs respiratoires, Centre hospitalier universitaire, Rouen, France 
2 KerNel Biomedical, Rouen, France 
3 Clinique du Cèdre, Bois-Guillaume, France 
4 Service de chirurgie générale et thoracique, Centre hospitalier universitaire, Rouen, France 
5 ESITech, Ecole Supérieure d’Ingénieur.e.s en Technologies Innovantes, Rouen, France 
6 Université de Normandie UniRouen, UPRES EA3830 Recherche et innovation biomédicale Haute Normandie, Rouen, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La trachéobronchomalacie (TBM) est définie par une diminution de la lumière trachéale d’au moins 50% à l’expiration. Cependant, cette définition est arbitraire et pourrait ne pas refléter la limitation de la capacité à l’effort des patients. Notre objectif était d’évaluer si la mesure des paramètres endoscopiques morphométriques pouvait prédire la limitation de la capacité à l’effort de ces patients.

Méthodes

Nous avons analysé les endoscopies des patients adressés dans notre centre pour la prise en charge diagnostique et thérapeutique d’une trachéobronchomalacie entre janvier 2017 et janvier 2019. Pour chaque patient, nous avons mesuré: la diminution de l’aire de la lumière trachéale à l’expiration (DAE), l’angle α formé entre la paroi postérieure et les parois latérales de la trachée à l’expiration et la distance antéro-postérieure de la trachée (Dap). Ces mesures ont été réalisées en ventilation spontanée (VS) et pendant des manœuvres d’expiration forcée. Ces mesures ont été comparées à la distance parcourue au test de marche 6minutes (TM6) en ventilation spontanée.

Résultats

Nous avons inclus 16 patients. La DAE moyenne était de 24±8% en VS et de 38±10% à l’expiration forcée (p<0.01). La DAE en VS et à l’expiration forcée étaient corrélées de façon statistiquement significative: r=0.78 (p<0.01). Les valeurs médianes de l’angle α étaient de −47° [−62–−43] en VS et de −60° [−63–−50] à l’expiration forcée (p:0.02). La Dap diminuait en moyenne de 28±9% en VS et de 43±10% à l’expiration forcée (p<0.01). La DAE en VS était corrélée à la distance parcourue au TM6: r=−0.59 (p:0.02) mais pas la DAE à l’expiration forcée (p:0.29). L’angle α en VS était corrélé à la distance parcourue au TM6: r=−0.60 (p:0.014) mais pas l’angle α à l’expiration forcée (p:0.12). La Dap n’était pas corrélée à la distance parcourue au TM6, ni en VS, ni à l’expiration forcée (p:0.55 et 0.13 respectivement).

Conclusion

Le seuil diagnostic de 50% de collapsus expiratoire qui définit habituellement la trachéobronchomalacie n’est que peu corrélé à la limitation de la capacité à l’effort. Une définition du collapsus des voies aériennes en VS, basée sur la réduction de l’aire de la lumière trachéale et sur la réduction de l’angle entre les parois latérales et postérieure, est corrélée à la distance parcourue au TM6. Par conséquent, il semblerait que ces deux paramètres soient plus pertinents pour évaluer les conséquences fonctionnelles de la maladie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 51-52 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Suivi de l’activité physique des patients atteints de BPCO appareillés : données préliminaires « premiers pas » de l’étude SAPIC–BPCO
  • J. Gonzalez-Bermejo, C. Nocent, E. Voicu, A. Prigent, E. Leutenegger
| Article suivant Article suivant
  • Le niveau de pression expiratoire positive (PEP) nécessaire à la correction du collapsus trachéal est-il corrélé à l’amélioration de la capacité à l’exercice des patients atteints de trachéobronchomalacie (TBM) ?
  • L. Razakamanantsoa, E. Fresnel, A. Kerfourn, B. Chahine, J.M. Baste, L. Goument, C. Germain, J. Achard, A. Cuvelier, M. Patout

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.