Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Psychological and physical impact in women treated for breast cancer: Need for multidisciplinary surveillance and care provision - 12/01/21

Impact physique et psychologique chez les patientes traitées pour un cancer du sein : besoin d’un suivi multidisciplinaire

Doi : 10.1016/j.canrad.2020.12.005 
B. Vandendorpe a, b, , Y. Drouet c, d, F. Ramiandrisoa b, P. Guilbert b, B. Costa e, S. Servagi-Vernat b
a Department of Radiation Oncology, Oscar-Lambret Centre, 3, rue Frédéric-Combemale, 59000 Lille, France 
b Department of Radiation Oncology, Jean-Godinot Institute, 1, rue du Général-Koenig, 51100 Reims, France 
c Public Health Department, Léon-Bérard Centre, Lyon, France 
d CNRS UMR 5558 LBBE, Lyon university, Villeurbanne, France 
e Support Care Department, Godinot Institute, 1, rue du Général-Koenig, 51100 Reims, France 

Corresponding author at: Department of Radiation Oncology, Oscar-Lambret Centre, 3, rue Frédéric-Combemale, 59000 Lille, France.Department of Radiation Oncology, Oscar-Lambret Centre3, rue Frédéric-CombemaleLille59000France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Tuesday 12 January 2021

Abstract

Purpose

Cancer survivors often experience adverse physical and psychosocial effects. Fear of recurrence is a difficulty very commonly reported in post-cancer life. The primary objective of this study was to describe post-cancer supportive care needs in patients treated for breast cancer.

Patients and methods

In this monocentric observational study, cancer survivors aged18years, diagnosed with breast cancer and treated in 2017 (cohort A) and in 2015 (cohort B) were administered a post-cancer needs questionnaire, and the Fear of Cancer Recurrence Inventory (severity subscale).

Results

The study included 139 patients. Pain (51.9%), fatigue (51.9%), weight gain during treatment (35.1%), psychological difficulties (20.5%), and difficulties in marriage and sexual life (13.1%) were the complaints in the post-cancer period. There were no differences between the two cohorts. The severity subscale of the Fear of Cancer Recurrence Inventory showed 35.8% patients with a score>13. The fear of recurrence was a source of social difficulties, psychological disorders, and difficulties in marriage and sexual life.

Conclusions

Not only FCR, but also issues such as fatigue, pain, psychological difficulties, and difficulties in marriage and sexual life all call for a psycho-oncological follow-up. Clinical and radio-senological surveillance is essential, but it absolutely must be accompanied by a multidisciplinary follow-up, with central importance to psychological care.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectif de l’étude

Les survivants du cancer subissent souvent des effets physiques et psychosociaux négatifs. La peur de la récidive est une difficulté très fréquemment rapportée dans la vie après cancer. L’objectif principal de cette étude était de décrire les besoins en soins de support après cancer chez les patientes traitées pour un cancer du sein.

Patientes et méthodes

Dans cette étude observationnelle monocentrique, les patientes atteintes d’un cancer du sein traitées en 2017 (cohorte A) et en 2015 (cohorte B) ont reçu un questionnaire sur les besoins après cancer, un questionnaire sur la peur de la récidive du cancer (PRC).

Résultats

L’étude a inclus 139 patientes. La douleur (51,9 %), la fatigue (51,9 %), la prise de poids pendant le traitement (35,1 %), les difficultés psychologiques (20,5 %) et les difficultés dans le mariage et la vie sexuelle (13,1 %) étaient les principales plaintes. Il n’y avait pas de différences entre les deux cohortes. L’inventaire sur la peur de la récidive du cancer a montré 35,8 % de patientes avec un>13. La peur de la récidive du cancer était une source de difficultés sociales, de troubles psychologiques et de difficultés dans le mariage et la vie sexuelle.

Conclusions

La PRC, la fatigue, la douleur, les difficultés psychologiques et les difficultés dans le mariage et la vie sexuelle fréquemment rencontrées impliquent que la surveillance clinique et radio-sénologique doit absolument s’accompagner d’un suivi multidisciplinaire, en particulier psychologique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Breast neoplasms, Fear of cancer recurrence, Cancer survivorship

Mots clés : Tumeurs du sein, Peur de la récidive, Survivants du cancer


Plan


© 2021  Société française de radiothérapie oncologique (SFRO). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.