Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation d’une Thérapie comportementale dialectique auprès de proches de personnes considérées atteintes du trouble de la personnalité limite - 12/01/21

Evaluation of a Dialectical Behavioral Therapy for Relatives of Individuals Reportedly Affected by Borderline Personality Disorder

Doi : 10.1016/j.evopsy.2020.11.004 
Ali Jaber d, , Pierre David a : Médecin Psychiatre, Clinicien chercheur, Félix-Antoine Bérubé a : Médecin Psychiatre, Clinicien chercheur, Frédéric Pérusse a : Psychologue clinicien, Clinicien chercheur, Hélène Busque b : Psychologue clinicienne, Noémie Noiseux-Lescop c : Agente de planification, de programmation et de recherche, Lionel Cailhol a : Médecin Psychiatre, Clinicien chercheur
a Programme des troubles relationnels et de la personnalité, Département de psychiatrie, Institut universitaire santé mentale de Montréal, Université de Montréal, 7401 Rue Hochelaga, H1N 3M5 Montréal, QC, Canada 
b CLSC Jacques-Cartier à Québec, 11999 Rue de l’Hôpital, G2A 2T7 Québec, QC, Canada 
c Direction des Programmes Santé Mentale, Dépendance et Itinérance, Institut universitaire santé mentale de Montréal, Université de Montréal, 7401 Rue Hochelaga, H1N 3M5 Montréal, QC, Canada 
d Département de psychiatrie, Université de Montréal, 7401 Rue Hochelaga, H1N 3M5 Montréal, QC, Canada 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Tuesday 12 January 2021

Résumé

Objectif

Le trouble de la personnalité limite (TPL) est caractérisé par une importante impulsivité ainsi qu’une instabilité de l’image de soi, des émotions et des relations. Les proches d’individus TPL sont souvent considérés comme des victimes face aux difficultés relationnelles auxquelles ils sont confrontés. Pour cette raison, un modèle original diffusé au Québec, fondé notamment sur les principes de Thérapie comportementale dialectique (TCD), a été développé pour les proches. Notre objectif est d’évaluer l’efficacité de ce modèle et de fournir des données préliminaires sur le sujet.

Méthode

Cette étude porte sur 56 participants recrutés dans des organismes communautaires offrant du support aux proches de personnes atteintes d’un trouble mental. Les participants ont pris part à des séances de psychoéducation visant à implanter un changement dans leurs dynamiques relationnelles et de vie.

Résultats

Les résultats montrent une réduction statistiquement significative de la majorité des 9 variables de l’échelle SCL-90-R (p<0,01), avec des tailles d’effet (d de Cohen) les plus élevées pour les variables de dépression (0,65) et d’anxiété (0,58).

Discussion

Au final, cette étude confirme que les proches de personnes TPL présentent une souffrance clinique sur différents niveaux psychopathologiques. Ensuite, nos résultats suggèrent que l’intervention est pertinente et parvient à réduire l’intensité de la détresse psychologique.

Conclusions

Des études contrôlées et comparatives sont nécessaires afin de confirmer l’efficacité du modèle de traitement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

Borderline personality disorder (BPD) is characterized by an instability in subjects’ self-image, emotions, and relationships, along with impulsivity. Relatives of individuals with this diagnosis are often looked at as victims of this instability. In fact, many studies report a significant impact of BPD on their loved ones in terms of emotional and physical health, as well as on their social lives. Knowing that BPD is diagnosed in up to 2% of the population, the impact of this disorder affects hundreds of thousands of people across the world. Therefore, an intervention tailored for relatives of individuals with BPD is of great importance in order to limit the impact of the disorder on themselves. For this reason, an original model distributed in Quebec, based on the principles of Dialectical Behavioral Therapy (DBT) has been developed. Our goal is to evaluate the effectiveness of this model and to provide additional preliminary information on the subject.

Method

This study focuses on 56 relatives recruited from support groups in community organizations providing help for relatives of persons with mental disorders. Recruitment was conducted in nine community organizations located in nine different cities in the province of Quebec. These organizations, located in urban or rural areas, all offered support groups to relatives of individuals with BPD. These relatives participated in 10 to 16 sessions of therapy, separated into two modules and that make use of the skills taught in the original DBT. First, weekly group sessions aimed at educating relatives on BPD and relational dynamics, followed by other individual or group sessions aiming to implement change in their relational and life dynamics. We used the Symptom Checklist-90-R (SCL-90-R) to assess the psychological distress of the 56 participants pre- and post-intervention.

Results

The results show a statistically significant reduction of the majority of the nine variables of the SCL-90-R scale (p<0.01), with the highest effect sizes for the variables of depression (0.65) and anxiety (0.58). We also observe a statistically significant reduction (p<0.01) of the global score on SCL-90-R with a result of 44.92 (SD: 30.69) post-intervention instead of 68.81 (SD: 51.14) at baseline. A moderate effect size was obtained for the global score after the intervention (0.57).

Discussion

Results support the notion that relatives of individuals with reported BPD present significant distress on different psychopathological sub-scales. Next, our findings suggest that DBT intervention may be highly relevant, and sustainable, in the reduction of the intensity of psychological distress.

Conclusions

Controlled and comparative studies are needed to confirm our results. Furthermore, it would be interesting to assess what impact the reduction of psychological distress of relatives may have on the subjects with BPD themselves.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : État limite, Thérapie comportementale, Famille, Conjoint, Souffrance psychique

Keywords : Borderline personality disorder, Behavioral therapy, Family, Friends, Psychological stress


Plan


 Toute référence à cet article doit porter mention : Jaber A, David P, Bérubé FA, Pérusse F, Busque H, Noiseux-Lescop N, Cailhol L. Évaluation d’une Thérapie comportementale dialectique auprès de proches de personnes considérées atteintes du trouble de la personnalité limite. Evol psychiatr 2021; 86 (1): (pages) ou URL [date de consultation] (pour la version électronique).


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.