Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Short review of SEC, a potential dexamethasone-sparing regimen for glioblastoma: spironolactone, ecallantide, clotrimazole - 12/01/21

Un bref aperçu de SEC, un régime potentiel d'épargne de la dexaméthasone pour le glioblastome: spironolactone, écallantide, clotrimazole.

Doi : 10.1016/j.neuchi.2020.12.008 
R. E Kast, MD a , Terry C. Burns, MD, PhD b , Marc-Eric Halatsch, MD, PhD c
a IIAIGC Study Center, 11 Arlington Ct, Burlington, VT 05408, USA 
b Department of Neurologic Surgery, Mayo Clinic, 200 First St SW, Rochester, MN 55905, USA 
c Department of Neurosurgery, Ulm University Hospital, Albert-Einstein-Allee 23, Ulm, D-89081, Germany 

Sous presse. Manuscrit accepté. Disponible en ligne depuis le Tuesday 12 January 2021

Abstract

This paper presents a short review of data supporting a dexamethasone sparing regimen, SEC, to reduce glioblastoma related brain edema. The conclusion of the reviewed data is that the rationale and risk/benefit ratio favors a pilot study to determine if the three drug regimen of SEC can reduce need for corticosteroid use during the course of glioblastoma. Details of selected pathophysiological aspects of brain edema occurring during the course of glioblastoma and its treatment intersect with the established action of the three old drugs of SEC indicate that they can be repurposed to reduce that edema. Current first-line treatment of this edema is dexamethasone or related corticosteroids. There are multiple negative prognostic implications of both the edema itself and of dexamethasone, prime among them shortened survival, making a dexamethasone sparing regimen highly desirable. SEC uses spironolactone, an antihypertensive potassium-sparing diuretic acting by mineralocorticoid receptor inhibition, ecallantide acting to inhibit kallikrein activation marketed to treat hereditary angioedema, and clotrimazole, an old antifungal drug that inhibits intermediate conductance Ca++ activated K+ channel (KCa3.1). These three old drugs are well known to most clinicians, have a well-tolerated safety history, and have a robust preclinical database showing their potential to reduce the specific edema of glioblastoma. Additionally, these three drugs were chosen by virtue of each having preclinical evidence of glioblastoma growth and/or migration inhibition independent of their edema reduction action. A clinical study of SEC is being planned.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Resumen

Cet article présente un brève aperçu des recherches précédentes soutenant un régime d'épargne de la dexaméthasone, SEC, pour réduire l'œdème cérébral lié au glioblastome. La conclusion de ces recherches ici examinées, est que la justification et le rapport bénéfice/risque favorisent une étude pilote pour déterminer si le régime à trois médicaments de la SEC peut réduire le besoin de corticostéroïdes au cours du glioblastome.. Le traitement actuel de première intention est la dexaméthasone ou des corticostéroïdes apparentés. Bien qu'une telle utilisation de la dexaméthasone soit sûre et efficace à court terme, il existe de multiples implications pronostiques négatives à la fois de l'œdème lui-même et de la dexaméthasone, parmi lesquelles une survie raccourcie, ce qui rend un régime d'épargne de la dexaméthasone hautement souhaitable. Les trois médicaments du SEC sont i) spironolactone, un diurétique antihypertenseur épargneur de potassium agissant par inhibition des récepteurs minéralocorticoïdes, ii) l'écallantide, un inhibiteur d’activation de la kallicréine commercialisé pour traiter l'angio-œdème héréditaire, et iii) clotrimazole, un ancien antifongique qui inhibe la conductance intermédiaire du canal K + activé par Ca ++ (KCa3.1). Ces trois médicaments sont bien connus de la plupart des cliniciens, ont des antécédents d'innocuité bien tolérés et disposent d'une base de données préclinique ou clinique montrant leur potentiel à réduire l'œdème spécifique du glioblastome. De plus, ces trois médicaments ont été choisis en vertu du fait que chacun présentait des preuves précliniques de l'inhibition de la migration ou de la croissance du glioblastome indépendamment de leur action de réduction de l'œdème. Une étude clinique de la SEC est en cours de planification.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : clotrimazole, ecallantide, edema, glioblastoma, repurposed, spironolactone

Mots clés : clotrimazole, ecallantide, œdème, glioblastome, réutilisation, spironolactone



© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.