Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Atteinte auditive des conducteurs d’engins de secours des pompiers de Paris : étude rétrospective a propos de 70 cas - 13/01/21

Hearing injury of drivers of rescue teams of Paris firefighters: Retrospective study about 70 cases

Doi : 10.1016/j.admp.2020.12.007 
O. Maurin a, , S. Ballivet de Régloix b, D. Jost a, C. Derkenne a, J. Trichereau a, J. Daburon c, B. Tamic c, S. Mercier d, K. Bertho c, M. Bignand a, R. Jouffroy a, B. Prunet a
a Bureau médecine d’urgence, brigade de sapeurs-pompiers de Paris, 1, place Jules-Renard, 75017 Paris, France 
b Service ORL et chirurgie cervico-faciale, hôpital d’instruction des armées Percy, rue Henri-Barbusse, 92190 Clamart, France 
c Centre médical de Courbevoie, 14, rue Henri-Régnault, 92400 Courbevoie, France 
d Bureau santé et prévention, brigade des sapeurs-pompiers de Paris, 55, boulevard de Port-Royal, 75013 Paris, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Wednesday 13 January 2021

Résumé

Introduction

Les Sapeurs-Pompiers de Paris sont soumis en intervention à l’avertisseur sonore des véhicules de secours d’urgence. L’impact sur l’audition de cette exposition chronique à des sons d’intensité élevée n’est, à ce jour, pas connue. L’hypothèse de départ était que l’avertisseur sonore des véhicules de secours d’urgence émettant à une fréquence proche de 500 à 800Hz entraînait chez les conducteurs une baisse d’audition prédominante à gauche, côté de la fenêtre. La sirène étant placée sur le toit de la cabine de pilotage, nous avons supposé une plus forte exposition sonore de leur oreille gauche, coté fenêtre, fréquemment ouverte. L’objectif de cette étude rétrospective était de décrire les effets de l’exposition chronique à des avertisseurs sonores sur l’audition et de préciser si cette exposition était latéralisée chez les conducteurs des véhicules de secours d’urgence de la Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris (BSPP).

Méthodologie

Entre septembre et novembre 2017, tous les conducteurs de véhicules de secours d’urgence de la BSPP ayant bénéficié de leur visite d’aptitude régulière, ont participé sur la base du volontariat à une enquête sous forme de questionnaire. Les données collectées étaient : le sexe, l’âge, les antécédents ORL, les conduites à risque auditif, l’ancienneté d’exercice à la BSPP. Les valeurs des audiogrammes à l’incorporation, à 5 ans, à 10 ans, à 15 ans et en fin de contrat ont été colligées. Une analyse uni puis multivariée avec régression logistique a été effectuée. Le p était considéré comme significatif lorsque inférieur à 0,05.

Résultats

Soixante-dix conducteurs dont 69 hommes (99 %) ont été inclus. L’âge moyen était de 32±3 ans. L’ancienneté médiane d’exercice à la BSPP était de 12 [9–14] ans dont 9 [6–10] ans en tant que conducteur. Avec un seuil de 25dB considéré comme significatif pour la perte auditive, 18 (26 %) conducteurs présentaient un déficit auditif. Aucune différence significative entre l’oreille gauche et l’oreille droite n’a été retrouvée.

Conclusion

Un quart des conducteurs de véhicules de secours d’urgence de la BSPP présentaient un déficit auditif significatif. L’exposition professionnelle chronique à l’avertisseur sonore des véhicules de secours d’urgence ne semblait pas être à l’origine de ce déficit et n’était pas associée à une latéralisation de cette dernière.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

The firefighters of Paris are subjected, while in response, to the audible siren of the emergency rescue vehicles. The impact on hearing of this chronic exposure to high-intensity sounds is not known to date. The initial hypothesis is that the audible warning device for emergency vehicles emitting at a frequency close to 500 to 800Hz results in a predominant decrease in driver hearing on the left ear, side of the driver's window. The warning device is in the center on the top of the cockpit roof, we assumed a stronger exposure of the left ear, window side, often open. The purpose of this retrospective study was to describe the effects of chronic exposure to audible warning devices and whether this exposure only affects the left ear in drivers of emergency vehicles of the Firebrigade of Paris (BSPP).

Methodology

Between September and November 2017, all emergency vehicle drivers of the BSPP who had benefited from their regular aptitude visit, participated on a voluntary basis in a questionnaire survey. The data collected were: sex, age, ENT history, auditory risk behaviors, length of practice at BSPP and audiogram valued at intake 5 years, 10 years, 15 years and at the end of the contract were collected.

Results

Seventy drivers including 69 men (99%) were included. The average age was 32±3 years old. Median exercise seniority at the BSPP was 12 [9–14] years of which [6–10] years as a driver. With threshold of 25dB considered significant for hearing loss, 18 (26M) drivers had a hearing impairment. No significant difference was found between the left ear and the right ear.

Conclusion

A quarter of emergency vehicle drivers of the BSPP have significant hearing impairment. Chronic occupational exposure to the emergency vehicle audible warning device does not appear to be the cause of this deficiency and is not associated with the lateralization of this exposure.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Perte auditive, Avertisseur sonore, Exposition professionnelle, Protection auditive

Keywords : Hearing loss, Hearing alarm, Occupational exposure, Hearing protection


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.