Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Différences de posture craniocervicale et morphologie faciale chez deux groupes ethniques - 13/01/21

Differences on craniocervical posture and facial morphology among two ethnic groups

Doi : 10.1016/j.medleg.2020.12.002 
A.R. Assi a, b, , J. Gnadoh a, C. Daouda c, J.-B. Bledoumou a, J.-B. Beugre b
a Unité pédagogique de paléoanthropologie, institut des sciences anthropologiques de développement (ISAD), université Félix-Houphouët-Boigny, Abidjan, Côte d’Ivoire 
b Laboratoire de biomorphologie, d’imagerie et d’anthropologie physique, UFR Odontostomatologie, université Félix-Houphouët-Boigny, Abidjan, Côte d’Ivoire 
c Département d’anthropologie et sociologie, UFR communication, milieu et société, université Alassane-Ouattara, Bouaké, Côte d’Ivoire 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Wednesday 13 January 2021

Résumé

But de l’étude

Cette étude visait à définir, les différences de posture craniocervicale qui influencent l’identité morphologique faciale, chez les filles mélano-ivoiriennes et leuco-libanaises de 11 à 16 ans.

Patients et méthodes

Des radiographies numériques de 34 mélano-ivoiriennes et 32 leuco-libanaises de 11 à 16 ans, ont permis une analyse céphalométrique mettant en relief, des différences morphologiques [t de student (p0,05)]. Le test de corrélation de Pearson a analysé les relations entre posture craniocervicale et morphologie faciale.

Résultats

En condition neutre, les filles leuco-libanaises présentent une tête en extension (PH-Ver=91,65° et PP-Ver=93,906°) portée par une courbure cervico-lordotique plus accentuée (CVT/OPT=5,219°). Chez les filles mélano-ivoiriennes, la flexion de la tête (PH-Ver=94,074° et PP-Ver=98,382°) et une faible courbure cervico-lordotique (CVT/OPT=3,324°) sont observées. L’extension de la posture de la tête chez les filles leuco-libanaises, est corrélée à la proéminence du menton (G-Pog/C-Me) et à la hauteur du tiers facial inférieur (Sn-Po-Me). Par contre chez les filles mélano-ivoiriennes, la flexion de cette posture est associée à la hauteur du nez (N-Po-Sn), au tiers facial inférieur (Sn-Po-Me) et à l’angle fronto-nasal (G-N-Prn).

Conclusion

Cette étude renforce l’idée que, les modifications anatomiques déterminant l’identité morphologique du visage des groupes ethniques, constituent une réponse adaptative aux pressions générées par la posture craniocervicale sur les couches des tissus mous. La connaissance de ces mécanismes physiologiques pourrait optimiser les procédés d’identification comparative et estimative des personnes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose of study

The aim of this study was to define, the differences in craniocervical posture that influence facial morphological identity, among Melano-Ivorian and Leuco-Lebanese girls aged 11 to 16.

Patients and methods

Digital radiographs of 34 melano-ivoirians and 32 leuco-lebanese girls from 11 to 16 years old, allowed a cephalometric analysis hilighting morphological differences [t of student (P0,05)]. The Pearson correlation test analyzed the relationships between craniocervial posture and facial morphology.

Results

In neutral condition, leuco-lebanese girls have an extended head (PH-Ver=91,65° and PP-Ver=93,906°) carried by a more pronounced cervico-lordotic curvature (CVT/OPT=5,219°). Among melano-ivoirian girls, the flexion of the head (PH-Ver=94,074° and PP-Ver=98,382°) and a slide cervico-lordotic curvature (CVT/OPT=3,324°) are observed. The extension of the head posture in leuco-lebanese girls is correlated with prominence of the chin (G-Pog/C-Me) and height of the lower facial third (Sn-Po-Me). On the other hand, in the melano-ivoirian girls, flexion of the cranial posture is associated with the height of the nose (N-Po-Sn), the lower facial third (Sn-Po-Me) and the fronto-nasal angle (G-N-Prn).

Conclusion

This study reinforces the idea that, the facial anatomical modifications determining the morphological identity of the face of the different ethnic groups, constitute an adaptive response to the pressure generated by the craniocervical posture on the soft tissue layers. Knowledge of these physiological mechanisms could optimize the processes of comparative and estimative identification of people.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Posture craniocervicale, Morphologie faciale, Différences ethniques

Keywords : Craniocervical posture, Facial morphology, Ethnic differences


Plan


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.