Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Psychosocial impact of COVID-19 pandemic on LGBT people in Chile - 15/01/21

L’impact psychosocial de la pandémie de COVID-19 sur les personnes LGBT au Chili

Doi : 10.1016/j.sexol.2020.12.006 
J. Barrientos a, , M. Guzmán-González b, A. Urzúa b, F. Ulloa c
a Facultad de Psicología, Universidad Alberto Hurtado, Santiago de Chile, Chile 
b Escuela de Psicología, Universidad Católica del Norte, Santiago de Chile, Chile 
c Facultad de Ciencias Sociales, Universidad de Chile, Chile & Movimiento por la Diversidad Sexual, Santiago de Chile, Chile 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Friday 15 January 2021

Summary

Introduction

COVID-19 pandemic has led many countries around the world, including Chile, to take various measures, including physical and, social isolation. The effects of these measures, necessary to prevent the virus from spreading, must be studied. In particular, quarantines are known to have an impact on quality of life and well-being (for example, associated symptoms such as depression, anxiety, post-traumatic stress, and other psychosocial consequences). Furthermore, these effects are expected to be more pronounced in previously disadvantaged populations, such as LGBT people. This paper describes the main measures taken by LGBT population during quarantine to avoid COVID-19 and its psychosocial consequences on an individual and social basis.

Method

Non-probability sampling was used. An online self-administered survey including 1181 participants was used. These were lesbians, gays, bisexuals, and transgender residents over 18 years old from Chile.

Results

Almost eight out of ten participants were in a total quarantine situation. From them, 18.2% were in partial isolation and only 4.6% were not in quarantine. COVID-19 has affected almost all the LGBT participants to a certain extent. COVID-19 has emotionally affected the vast majority of the LGBT participants to a certain extent. In other words, the pandemic has affected their lives. This psychosocial impact of COVID has been greater for people who define themselves as *sexual (include queer, asexual, pansexual, demisexual).

Discussion

The measures taken to prevent the virus transmission significantly affect LGBT people's life. In particular, these measures affect *sexual people. *sexual people must manage discrimination and misunderstanding of their identity in many contexts including their family.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

La pandémie de COVID-19 a conduit de nombreux pays à travers le monde, et notamment le Chili à adopter diverses mesures, y compris le confinement physique et social. Les effets de ces mesures, nécessaires pour empêcher la propagation du virus, doivent être étudiées. En particulier, on sait que les quarantaines ont un impact sur la qualité de vie et le bien-être (par exemple, les symptômes associés tels que la dépression, l’anxiété, le stress post-traumatique et autres conséquences psychosociales). En outre, on suppose que ces effets sont plus prononcés dans des populations déjà vulnérables, comme les personnes LGBT. Cet article décrit les principales mesures adoptées par la population LGBT, au Chili, pendant la quarantaine pour éviter le COVID-19 et ses conséquences psychosociales.

Méthode

Un échantillonnage non probabiliste a été mis en œuvre. Une enquête en ligne auto-administrée a permis de recueillir 1181 questionnaires. Il s’agissait de lesbiennes, de gays, de bisexuels et de transgenres âgés de plus de 18 ans au Chili.

Résultats

Près de huit participants sur dix étaient en situation de quarantaine totale. 18,2 % d’entre eux étaient en isolement partiel et seulement 4,6 % n’étaient pas en quarantaine. Le COVID-19 a touché la majorité des participants LGBT et en outre, et en outre, dans une certaine mesure, il a affecté émotionnellement la grande majorité d’entre eux. En d’autres termes. La pandémie a affecté leur vie. Cet impact psychosocial de la COVID a été plus important pour les personnes qui se définissent comme *sexuelles (y compris les homosexuels, les asexués, les pansexuels, les démisexuels).

Discussion

Les mesures prises pour prévenir la transmission du virus affectent de manière significative les personnes LGBT. Les personnes *sexuelles doivent affronter la discrimination dont ils sont les victimes et l’incompréhension de leur identité dans de nombreux contextes, notamment leur famille.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : COVID-19, LGBT, Chile

Mots clés : COVID-19, LGBT, Chili


Plan


 La version en français de cet article, publiée dans l’édition imprimée de la revue, est également disponible en ligne : https://doi.org/10.1016/j.sexol.2020.12.005.


© 2021  Sexologies. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.