Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les violences intrafamiliales : ce qu’il en est dans un cabinet de médecine générale - 16/01/21

Domestic violence: What is happening in an office of general practice

Doi : 10.1016/j.medleg.2020.12.001 
M. Salomon a, , E. Baccino a, F. Rodrigues b
a Service de médecine légale, hôpital Lapeyronie, centre hospitalo-universitaire de Montpellier, 371, avenue du Doyen-Gaston-Giraud, 34295 Montpellier, France 
b Service de médecine légale, hôpital Caremeau, centre hospitalo-universitaire de Nîmes, 4, rue du Professeur-Robert-Debré, 30029 Nîmes, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Saturday 16 January 2021

Résumé

Introduction

Les violences intrafamiliales sont un enjeu majeur de santé publique et leur dépistage reste insuffisant. L’objectif était d’explorer le vécu des médecins généralistes lors de ces consultations afin de comprendre leurs difficultés.

Population et méthode

Entre mars et novembre 2018, une étude qualitative a été réalisée par entretiens individuels semi-dirigés, de douze médecins généralistes en Occitanie, en fonction de leur genre, âge et zone d’activité. L’analyse thématique effectuée était inspirée de la théorisation ancrée. La saturation des données a été atteinte à partir du dixième entretien.

Résultats

Les représentations des violences intrafamiliales sont variables selon les praticiens, ce qui influence leurs capacités à les dépister et à les prendre en charge. Les hommes et les personnes âgées semblent « oubliés » contrairement aux enfants et aux femmes, principalement vus dans le cadre de violences conjugales. À cela s’ajoutent, entre autre : la pression des familles, la gestion des parents dans les cas de signalement, la peur des représailles, le manque de temps, les répercussions sur la vie personnelle des médecins.

Conclusion

Ces consultations sont sources de stress et génèrent des doutes concernant les conséquences de leurs actes dans la prise en charge de ces victimes. Une meilleure formation théorico-pratique par les médecins spécialistes que sont les médecins légistes, ainsi que la mise en place d’un réseau avec l’unité médico-judiciaire la plus proche, apparaissent comme une solution plébiscitée par les praticiens afin d’améliorer la gestion des victimes de violences intrafamiliales. La mise en place et l’évaluation d’un dépistage systématique des violences intrafamiliales pourraient s’avérer utiles.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Domestic violence is a significant public health problem and screening remains insufficient. The aim is to explore their experience during domestic violence consultations, in order to understand their difficulties.

Methods

Between march and November 2018, a qualitative study has been realized by semi-directive interview of twelve doctors in Occitanie. They have been selected according to gender, age and workplace. Data analysis was performed using the “grounded theory method”. Data saturation was achieved during the tenth interview.

Results

The representations of domestic violence vary according to general practitioners, influencing their abilities to detect and manage it. Men and elderly people seem “forgotten” compared to children and women, mainly seen in the context of domestic violence. There are other difficulties: family's pressure, parent's management when there is a report, fear of reprisals, impacts on their personal live.

Conclusion

As a result, general practitioners are under stress, they have doubts about consequences of their actions when they take care of victims. A better theoretical and practical training by forensic practitioners, as well as a development of a partner network with the Forensic Medicine Services Office, seem to be the requested solution by general practitioners. The aim is to improve the management of victims of domestic violence. The establishment and evaluation of systematic screening for domestic violence could be useful.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Violence conjugale, Certificat médical, Violence infantile, Médecin généraliste, Médecin légiste

Keywords : Domestic violence, Medical certificate, Child violence, General practitioner, Forensic practitioner


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.