Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Ankle and foot injuries among Tunisian male amateur soccer players: A cross-sectional study - 20/01/21

Blessures du pied et de la cheville chez les footballeurs amateurs tunisiens : étude transversale

Doi : 10.1016/j.scispo.2020.06.013 
M. Sghir a, , M. Guedria a, A. Haj Salah a, I. Haddada a, M. Ben Fredj b, W. Kessomtini a
a Service de médecine physique et réadaptation fonctionnelle, EPS Tahar Sfar, 5100 Mahdia, Tunisie 
b Service de médecine communautaire et préventive, CHU Fattouma-Bourguiba, 5000 Monastir, Tunisie 

Corresponding author.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Wednesday 20 January 2021

Summary

Objective

We aimed to study ankle and foot injuries profile among amateur soccer players and to identify eventual risk factors.

Methods

We carried out a cross-sectional study using a simple self-administered questionnaire based on the (UEFA) Injury Study Questionnaire, The (OSICS) system and the F-MARC consensus statement. The study concerned five amateur male soccer teams from the region of Monastir.

Results

Fifty replies were received, giving a response rate of 79%. Half of the players suffered from ankle injuries and 8% presented foot injuries. Among ankle/foot injuries, 68% were acute injuries and 48% were direct injuries. The combinations of injuries that worth attention were acute indirect injuries of the lateral compartment of the ankle as they are the most frequent injuries (14%), and the injuries of ankle posterior compartment as they required the longest absence period (12%). Defenders were the most players suffering from acute indirect injuries. Goalkeepers and midfielders were the most players exposed to acute direct injuries. Only 24% of injured players followed physiotherapy for their injuries. More than half of injured players (56%) reported keeping sequelae. We found that players who suffer from other-body-sites injuries were significantly prone to suffer from ankle/foot injuries (P<0.05). However, those reporting wearing insoles (12% of all players) were significantly at lower risk to suffer from ankle/foot injuries (P<0.05). We noticed that players using Turf shoes (4% of all players) were at lower risk to suffer from direct injuries (P<0.05) and that players who wear ankle/foot supports were significantly at lower risk of facing acute injuries (P<0.05). After performing multivariate analysis, the occurrence of other-body- sites injuries was the only independent factor that significantly influenced ankle and foot injuries. Our results can lead to pragmatic guidance for the prevention of injuries by tailoring a suitable training or rehabilitation programs, prescription of ankle brace and adapted insoles, according the physical demand and position of the player. The prevention should focus on the whole body, since suffering other-body-sites injuries increases the risk of ankle/foot injuries.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

Étudier le profil des blessures du pied et de la cheville chez les joueurs de football amateurs et d’identifier les éventuels facteurs de risque.

Matériels et Méthodes

Nous avons mené une étude transversale, réalisée à l’aide d’un questionnaire sur les blessures utilisé par l’UEFA, le système (OSICS) et la déclaration de consensus F-MARC. L’étude a concerné cinq équipes de football amateur de la région de Monastir.

Résultats

Cinquante réponses ont été reçues, ce qui donne un taux de réponse de 79 %. La moitié des joueurs souffraient de blessures à la cheville et 8 % présentaient des blessures au pied. Parmi les blessures de la cheville et du pied, 68 % étaient des blessures aiguës et 48 % étaient des blessures directes. Les combinaisons de blessures qui méritent l’attention sont d’une part les blessures indirectes aiguës du compartiment latéral de la cheville car ce sont les blessures les plus fréquentes (14 %), d’autre part, les blessures du compartiment postérieur de la cheville car elles ont nécessité la plus longue période d’absence (12 %). Les défenseurs étaient les joueurs souffrant plus de blessures indirectes aiguës. Les gardiens de but et les milieux de terrain étaient les joueurs les plus exposés aux blessures directes aiguës. Seuls 24 % des joueurs blessés ont réalisé la rééducation pour leurs blessures. Plus de la moitié des joueurs blessés (56 %) ont déclaré garder des séquelles. Nous avons constaté que les joueurs qui souffrent de blessures à d’autres sites corporels sont considérablement enclins à souffrir de blessures à la cheville/au pied (p<0,05). Cependant, ceux qui ont déclaré porter des semelles (12 % de tous les joueurs) avaient significativement moins de risque de souffrir de blessures à la cheville/au pied (p<0,05). Nous avons remarqué que les joueurs utilisant des chaussures Turf (4 % de tous les joueurs) sont moins à risque de souffrir de blessures directes (p<0,05) et que les joueurs portant des orthèses de la cheville/du pied étaient considérablement moins à risque de subir des blessures aiguës (p<0,05). Après avoir effectué une analyse multivariée, la survenue de blessures sur d’autres sites était le seul facteur indépendant qui a considérablement influencé les blessures à la cheville et au pied. Nos résultats peuvent conduire à des conseils pragmatiques pour la prévention des blessures en adaptant des programmes d’entraînement ou de rééducation adaptés, par la prescription d’une orthèse de cheville et de semelles adaptées, et ceci en fonction de la demande physique et de la position du joueur. La prévention doit se concentrer sur tout le corps, car les blessures aux autres sites corporels augmentent le risque de blessures à la cheville/au pied.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Foot, Ankle, Injuries, Soccer, Risk Factors

Mots clés : Pied, Cheville, Blessures, Football, Facteurs de risque


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.