Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Parachutisme militaire : nouveau parachute, nouvelles blessures ? - 20/01/21

Military parachutism: Is new parachuting system turning injury pattern?

Doi : 10.1016/j.scispo.2020.08.004 
N. Defaysse a, , O. Bruneau a, A. Bard b, P. Lafourcade b
a 11e centre médical des armées de Toulouse, 167e antenne médicale de Carcassonne, Caserne Laperrine, 11801 Carcassonne cedex, France 
b Centre médical des armées de Pau-Bayonne-Tarbes, antenne médicale Zirnheld, Camp aspirant Zirnheld, 64000 Pau cedex, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Wednesday 20 January 2021
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Introduction

L’évolution constante des contraintes opérationnelles a conduit au développement de l’ensemble de parachutage du combattant, destiné à devenir à terme le principal parachute de l’Armée française. L’objectif principal de cette étude est de décrire l’incidence avec la répartition topographique et lésionnelle, ainsi que les conséquences des traumatismes en EPC.

Matériel et méthode

Notre étude, de type descriptive rétrospective, recense l’ensemble des traumatismes survenus en EPC sur la période de janvier 2013 à décembre 2016 et pris en charge par l’antenne médicale de l’École des troupes aéroportées.

Résultats

Au total, 21 374 sauts en EPC ont été réalisés, 143 blessés ont été observés. Le taux d’incidence de blessés était de 6,7 pour 1000 SOA. Au total, 62,2 % des traumatismes ont eu lieu à l’impact au sol, 47,8 % en altitude. Le membre inférieur était le plus touché (45 %) suivit par le membre supérieur (31 %) et le rachis (19 %). La région anatomique la plus touchée était l’épaule (27 %) suivie de la cheville (21 %). Le saut depuis un aéronef de type CASA était significativement associé au traumatisme du membre supérieur (p=0,02). La durée moyenne d’arrêt de travail était de 21,59jours (0–418) et la durée moyenne d’inaptitude au SOA était de 95,39jours (0–685jours).

Conclusion

Notre étude met en évidence une modification importante de la répartition topographique des traumatismes en EPC avec la forte prévalence des atteintes de l’épaule, par rapport aux séries disponibles. Ce changement est en lien avec une majoration importante des accidents survenant en sortie d’avion. Une adaptation des techniques de saut est à envisager.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

The constantly changes of operational requirements have aimed at developing the Fighter Parachuting Equipment (FPE) which is planned to become the main parachute in the French Army. The purpose of this study is to describe incidence, topographical aspect and injuries with consequences caused by stating line jumps with EPC.

Method

Our descriptive and retrospective study analyzes static line EPC injuries overcome from 2013 January to 2016 December and treated by French Paratrooper School medical support.

Results

In all, 21,374 jumps with EPC were realized. One hundred and forty-three injured paratroopers were observed. Incidence of injuries was 6.7 for 1000 jumps. In all, 62.2% of traumatism occurred when impact with the ground, 47.8% in altitude. The lower limb was the most exposed (45%) followed by the upper limb (31%) and the spine (19%). The most common location injured was the shoulder (27%) followed by the ankle (21%). Jump from Casa aircraft had a significant risk of upper limb injury (P=0.02). The average time of work stoppage was 21.59 days (range, 0–418) and the average time of prohibition from jumping was 95.39 days (range, 0–685).

Conclusion

Our study highlights a modification of the topographical pattern of traumatisms injuries caused by EPC, with the prevalence of shoulder traumatisms. This change is linked to an increase of accidents happening when stepping out of the plane. An adaptation of the jumping techniques has to be considered.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Blessure en parachute, EPC, Parachutisme, Saut à ouverture automatique

Keywords : EPC, Parachuting injuries, Parachutism, Static line jump


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.