Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Effect of different work and recovery settings during high-intensity intermittent training on maximal oxygen uptake and session volume responses - 21/01/21

Effet de différents paramètres de travail et de la récupération pendant l’entraînement intermittent à haute intensité sur l’absorption maximale d’oxygène et le volume de la séance

Doi : 10.1016/j.scispo.2020.08.002 
F. José Arantes a, , P. Freitas Vieira b, D. Licnerski Borges b, F. Balbino Lizardo c, J. Elias Dias Nunes b, A. Alves Pereira a
a Postgraduate Program in Biomedical Engineering, Federal University of Uberlandia, avenue João Naves de Ávila 2121, Uberlandia-MG, Brazil 
b Faculty of Physical Education and Physiotherapy, Federal University of Uberlandia, Street Benjamim Constant 1286, Uberlandia-MG, Brazil 
c Biomedical Sciences Institute, Federal University of Uberlandia, avenue Pará 1720, Uberlandia-MG, Brazil 

Corresponding author.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Thursday 21 January 2021

Summary

Objectives

The aim of the present study was to verify the training session volume and the time spent at or above 90% of maximal oxygen uptake (t90VO2max) under different work and recovery settings during high-intensity intermittent training.

Equipment and methods

After having the maximal oxygen uptake (VO2max) and peak velocity (Vpeak) determined, eleven male runners (age: 25.45±4.13 years; VO2max: 55.88±1.43ml.kg−1.min−1 and personal best in urban 5km: 18min: 30s±01min: 25s) completed three short HIIT (30s/30s, 40s/40s e 40s/20s) at 110% of Vpeak until exhaustion. The time sustained in oxygen fractions above 90% of VO2max, total exercise time (TT), number of complete series performed (NS) and time of exercise (TE) were quantified and compared between the different sessions.

Results

The t90VO2max was not different between sessions (P>0.05); in turn, the 30s/30s protocol was greater than both 40s/40s and 40s/20s at the volume variables (30s/30s, TT (s): 1463±86.14, NS (n): 24.18±1.48 and TE (s): 737.36±41.9–40s/40s, TT (s): 1043±69.39, NS (n): 12.91±0.87 and TE (s): 526.45±34.72–40s/20s, TT (s): 415.55±30.08, NS (n): 6.72±0.51 and TE (s): 281±20.01). For the prescription of training sessions, the 30s/30s protocol being the most appropriate when there is the goal to increase the volume session. On the other hand, protocol 40s/20s may optimize training time when the purpose is to stimulate high oxygen fractions, as its results are like those of other protocols in t90VO2max with time reduced up to four times.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

Le but de la présente étude était de vérifier le volume de la séance d’entraînement et le temps passé à 90 % ou plus d’absorption maximale d’oxygène (t90VO2max) dans différents contextes de travail et de récupération pendant l’entraînement intermittent à haute intensité (HIIT).

Équipement et méthodes

Après avoir déterminé l’absorption maximale d’oxygène (VO2max) et la vitesse maximale (Vpeak), onze coureurs masculins (âge : 25,45±4,13 ans ; VO2max : 55,88±1,43mL.kg−1.min−1 et meilleur résultat personnel urbain 5km : 18min : 30s±01min : 25s) complété trois courts HIIT (30s/30s, 40s/40s et 40s/20s) à 110 % de Vpeak jusqu’à épuisement. Le temps soutenu dans les fractions d’oxygène au-dessus de 90 % de VO2max, le temps total d’exercice (TT), le nombre de séries complètes réalisées (NS) et le temps d’exercice (TE) ont été quantifiés et comparés entre les différentes sessions.

Résultats

Le t90VO2max n’était pas différent entre les séances (p>0,05) ; à leur tour, le protocole 30s/30s était plus grand que les 40s/40s et 40s/20s aux variables de volume (30s/30s, TT (s) : 1463±86,14, NS (n) : 24,18±1,48 et TE (s) : 737,36±41,9–40s/40s, TT (s) : 1043±69,39, NS (n) : 12,91±0,87 et TE (s) : 526,45±34,72–40s/20s, TT (s) : 415,55±30,08, NS (n) : 6,72±0,51 et TE (s) : 281±20,01). Pour la prescription des sessions de formation, le protocole 30s/30s est le plus approprié lorsque l’objectif est d’augmenter la session de volume. D’autre part, le protocole 40s/20s peut optimiser le temps d’entraînement lorsque l’objectif est de stimuler des fractions d’oxygène élevées, car ses résultats sont similaires à ceux d’autres protocoles dans t90VO2max avec un temps réduit jusqu’à quatre fois.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Interval training, Oxygen consumption, Amateur runners, Time to exhaustion

Mots clés : Entraînement par intervalles, Consommation d’oxygène, Coureurs amateurs, Temps à épuisement


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.