Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Barriers to development and expansion of adaptive physical activity and sports for individuals with a physical disability in sports clubs and centres - 21/01/21

Barrières au développement et à l’expansion d’activité physique et sportive adaptée pour personnes en situation de handicap physique en centres et clubs sportifs

Doi : 10.1016/j.scispo.2020.12.002 
L. Declerck a, , G. Stoquart a, b, c, T. Lejeune a, b, c, M. Vanderthommen d, J.-F. Kaux d, e
a Neuromusculoskeletal Lab, Institute of Experimental and Clinical Research, Brussels, Belgium 
b Department of Physical Medicine and Rehabilitation, University Clinic of Saint-Luc, Brussels, Belgium 
c Louvain Bionics, Catholic University of Louvain, Louvain-La-Neuve, Belgium 
d Department of Sport and Rehabilitation Sciences, University of Liège, Liège, Belgium 
e Physical Medicine and Sport Traumatology Department, SportS2, ReFORM IOC Research Centre for Prevention of Injury and Protection of Athlete Health, FIFA Medical Centre of Excellence, FIMS Collaborative Centre of Sports Medicine, University and University Hospital of Liège, Liège, Belgium 

Corresponding author.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Thursday 21 January 2021

Summary

Aims

Physical activity has shown to be a useful tool in rehabilitating motor deficiencies among individuals with a physical disability. However, when patients are discharged from in-patient rehabilitation, their physical activity levels tend to drop. This is partly due to a lack of opportunity to be physically active through adaptive physical activity and sports (APAS) programmes within communities. This study aimed to identify reasons which limit the development or expansions of the APAS offer, in order to emit guiding points as how these could be overcome.

Methods end results

An online survey was completed by 330 different sports clubs and centres in Belgium. Several barriers were identified, including lack of demand from potential candidates and lack of funding for these activities. However, despite these barriers, 44% of the sports clubs and centres reported accommodating individuals with a physical disability nonetheless, and 17% reported offering APAS programmes. There is therefore potential to develop APAS sessions in inclusion with individuals without a disability. Communication between different stakeholders within the sports community, and with health professionals, is urgently needed to improve collaborations.

Conclusion

Similarly, partnerships with rehabilitation centres and hospitals should be formed in order to enhance visibility of APAS and boost recruitment of participants. Finally, health professionals should recognise the vital role they play in relaying information to their patients concerning leisure-time physical activity's benefits, safety and opportunity in their community.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

L’activité physique est un outil important dans la réadaptation et rééducation des fonctions motrices des personnes en situation de handicap physique. Cependant, les patients ont tendance a diminué leur niveau d’activité physique après la phase d’hospitalisation et une fois qu’ils entrent en phase ambulatoire. Cette baisse d’activité physique est en partie due à un manque d’opportunité de participation à des activités physiques et sportives adaptées (APSA) dans les communautés. Cette étude avait pour objectif d’identifier différentes barrières au développement et à l’expansion de l’offre APSA, dans le but final de pouvoir émettre des lignes directrices afin de surmonter ces barrières.

Méthodes et résultats

Au total, 330 différents clubs et centres sportifs en Belgique ont répondu à un questionnaire en ligne. Des barrières, telles qu’un manque de demande de la part de candidats potentiels et un manque de financement pour ce type d’activité, ont été identifiées. Malgré cela, 44 % des clubs et centres sportifs affirment accueillir des participants en situation de handicap physique, et 17 % affirment avoir une offre de programmes d’APSA. Développer des séances APSA en inclusion avec des participants valides représente donc un potentiel trop peu exploré. De plus, la communication entre différents intervenants de la communauté sportive et les professionnels de la santé pourrait être encouragée pour améliorer toutes collaborations.

Conclusion

Des partenariats avec des centres de réadaptation et des hôpitaux pourraient également être mis en place afin d’accroître la visibilité de l’APSA et d’augmenter le recrutement de participants. Enfin, les professionnels de la santé devraient reconnaître le rôle vital qu’ils jouent dans le relai d’informations concernant les bénéfices de l’APSA et les opportunité d’APSA dans les communautés auprès des patients en situation de handicap physique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Activité physique, Réadaptation et rééducation, Handicap physique

Keywords : Physical activity, Rehabilitation and re-education, Physical disability


Plan


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.