Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le refus de contact d’un enfant avec un parent dans un contexte de divorce conflictuel – Partie II. Évaluation clinique à partir de l’analyse de 60 situations - 21/01/21

Contact refusal with a parent by children in high conflict divorce situations – Part II. Clinical evaluation from analysis of 60 situations

Doi : 10.1016/j.neurenf.2020.11.003 
M. Berger a, , E. Izard b
a Centre médical de l’Argentière, CHU Saint-Étienne Bellevue, 42055 Saint-Étienne cedex 2, France 
b 52, chemin de Villenouvelle, 31100 Toulouse, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 10
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

But

Les situations où un enfant ou un adolescent refuse tout contact avec un parent dans le cadre d’un divorce ou d’une séparation parentale conflictuelle sont fréquentes en pratique pédopsychiatrique et font l’objet de nombreux litiges judiciaires concernant le droit de visite et d’hébergement. Cet article propose des repères permettant d’identifier les multiples processus en jeu.

Population

Soixante situations reçues en consultations ou en expertises pédopsychiatriques concernant des enfants âgés de 3 à 17 ans.

Méthode

Les situations ont été regroupées en fonction de la manière dont elles se présentent aux cliniciens ou aux magistrats, puis analysées à partir de nos connaissances cliniques et des recherches dont nous disposons.

Résultats

Plusieurs configurations cliniques sont apparues fréquemment. Chaque comportement de l’enfant, soutien total à un parent, arguments apparemment peu justifiés pour refuser le contact, enfant utilisant des phrases toutes faites, plaintes fondées, déclaration de maltraitance sexuelle, peut être interprété de différentes manières en fonction du contexte clinique. Comprendre les processus en jeu nécessite une grande expérience clinique et la connaissance des signes de maltraitance chez l’enfant. Le mineur peut avoir des raisons objectives de refuser un contact avec un parent, ou être projectif à son égard, ou être pris dans un conflit de loyauté, ou être sous l’emprise totale d’un parent le plus souvent paranoïaque ou pervers, ou être maltraité par ce parent. Les auteurs proposent des repères pour la pratique clinique et expertale, en particulier à partir des travaux québécois. Cette nécessaire rigueur méthodologique contraste avec la manière dont un certain nombre de ces situations sont rapidement qualifiées de syndrome d’aliénation parentale, concept refusé par la communauté scientifique.

Conclusion

Des recherches associant des cliniciens de l’enfance et le système judiciaire paraissent nécessaires en France pour déterminer quels sont les décisions les plus adaptées en fonction de ces différents contextes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Background

Situations where a child or an adolescent refuses all contact with a parent in the course of a high conflict separation or divorce are frequent in child psychiatry and result in numerous judicial litigations concerning visiting rights. This article proposes landmarks allowing to identify the multiples processes at stake.

Population

Sixty situations performed in consultations or in child psychiatry expertise targeting children aged 3 to 17.

Method

The situations have been regrouped according to the way they were presented to clinicians or magistrates, then analyzed thanks to our clinical knowledge and available research.

Results

Several clinical configurations have frequently appeared. Every situation - such as children's behavior, total support on a parent, arguments for contact refusal apparently poorly justified, children using set phrases, well-founded complaints, declaration of sexual abuse - can be interpreted in different ways according to their clinical context. In order to understand the processes at stake requires having a solid clinical experience and to recognize signs of child abuse. Minors may have objective reasons to refuse contact with a parent, or be projective towards them or be caught up in a loyalty conflict, or be under the control of one of the parents who often appears to be paranoid or perverse, or else be ill-treated by this parent. The authors propose some landmarks for an expert and clinical practice, in particular derived from Quebec research. This required methodological precision contrasts with the way some situations are promptly described as parental alienation syndromes, a concept which is denied by the scientific community.

Conclusion

Research associating child clinicians and the judicial system appears to be necessary in France in order to determine what decisions are the most adapted considering these different circumstances.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Abus sexuels, Conflit de loyauté, Divorce, Droit de visite et d’hébergement, Emprise, Expertise, Paranoïa, Perversion, Refus de contact parent–enfant, Syndrome d’aliénation parentale

Keywords : Control, Expertise, Family court, Loyalty conflict, Paranoia, Parent–child contact refusal, Parental alienation syndrome, Perversion, Sexual abuse, Visiting and accommodation rights


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 69 - N° 1

P. 40-49 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le refus de contact d’un enfant avec un parent dans un contexte de divorce conflictuel – Partie I. Recension des recherches cliniques et judiciaires
  • M. Berger
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation des attitudes envers les punitions corporelles et leur pratique chez les parents Tunisiens
  • F. Fekih-Romdhane, A. Ben Hamouda, R. Khemakhem, S. Halayem, R. Ridha, M. Cheour

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.