Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le sourire du nouveau-né sous le regard du parent - 21/01/21

The newborn's smile through the eyes of the parent

Doi : 10.1016/j.neurenf.2020.09.001 
H. Junier a, C. Boiteau a, S. Dominguez a, A. Buil a, G. Apter b, E. Devouche a, , b
a Université de Paris, laboratoire psychopathologie et processus de santé (EA4057), 71, avenue Édouard-Vaillant, 92774 Boulogne-Billancourt, France 
b Groupe hospitalier du Havre, université Rouen-Normandie, BP 24, 76083 Le-Havre, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

But de l’étude

Dès ses premières heures de vie, le nouveau-né sourit d’une manière comparable, sur un plan morphologique, à celle des enfants plus âgés. Pour autant, le sourire néonatal a longtemps été qualifié de sourire endogène, ne lui accordant implicitement aucune valeur sociale. L’objectif de cette recherche exploratoire est de questionner le caractère social du sourire néonatal en situation interactive, un contexte favorable et pourtant peu exploré dans la littérature sur le sujet. Nous émettons l’hypothèse que le caractère social du sourire est lié à la dynamique de l’échange, le parent réagissant au sourire et lui donnant sens.

Population et méthode

Quinze dyades mères/nouveau-nés âgés de 2 à 4jours et 21 dyades pères/nouveau-nés âgés de 1 à 7jours ont été filmées à la maternité. Le codage des vidéos a été réalisé en image par image à l’aide du logiciel The Observer XT tandis que la retranscription du discours parental a été réalisée au moyen du logiciel Audacity.

Résultats

Nos résultats vont dans le sens de notre hypothèse initiale. D’une part, le parent sourit ou continue à sourire suite au sourire du nouveau-né. D’autre part, la verbalisation consécutive évoque de manière non-équivoque le sourire, et une fois sur 3 ce sourire est qualifié d’une manière qui laisse penser qu’il est perçu comme ‘adressé’.

Conclusion

La dimension sociale du sourire néonatal ne repose alors pas sur son caractère volontaire ou non mais bien sur le sentiment intime qu’a le partenaire que le sourire lui est adressé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

From the first hours after birth and from a morphological standpoint, newborns smile in a way similar to older children. Nevertheless, the newborn's smile has long been described as endogenous, thus implicitly assigning no social value to it. The objective of this exploratory study is to question the social nature of the newborn's smile during an interactive situation. Although this is a favorable context, it has seldom been explored inside the literature. Our hypothesis is that the social nature of the newborn's smile is linked to the exchange dynamic, where the parent reacts to the smile and gives meaning to it.

Method

Fifteen mother/2 to 4-days-old newborn dyads and 21 father/1 to 7-days-old newborn dyads were video-recorded at the maternity. Video coding was carried out frame by frame using the software The Observer XT. Transcription of parental speech was done using the software Audacity.

Results

Our results go hand in hand with our initial hypothesis. First of all, the parent smiles or continues to smile following the newborn's smile. Moreover, the parent's successive verbalizations evoke the newborn's smile in an unambiguous manner. In addition, the way that smile is described, one time out of three, suggests it is perceived as ‘directed’.

Conclusion

Rather than lying on its voluntary or involuntary nature, the social dimension of the newborn's smile lies on the intimate feeling experienced by the partner, during the interaction, that the smile is directed towards him or her.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sourire néonatal, Espace de rencontre intersubjectif, Communication parent-nouveau-né, Verbalisations parentales, Parentage intuitif

Keywords : Newborn smile, Inter subjective dyadic space, Parent-newborn communication, Parental verbalizations, Intuitive parenting


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 69 - N° 1

P. 7-12 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les psychomotriciens dans la tourmente du COVID : retours sur la période mars/juin 2020
  • C. Potel
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge pluridisciplinaire des liens d’attachement chez l’enfant : cas clinique
  • M. Fournier, C. Brassely, M. Fasquel, J.P. Housieaux

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.