Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cardiomyopathie toxique induite par l’hydroxychloroquine compliquant le traitement d’un lupus systémique - 06/02/21

Toxic hydroxychloroquine-induced cardiomyopathy complicating systemic lupus treatment

Doi : 10.1016/j.annpat.2020.09.007 
Marie-Cécile Bories a, Laure Gibault b, Pierre-Louis Tharaux c, Patrick Bruneval b,
a Service de cardiologie, hôpital européen Georges-Pompidou, Assistance publique-Hôpitaux de Paris, 20, rue Leblanc, Paris, France 
b Service d’anatomie pathologique, hôpital européen Georges-Pompidou, Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, Paris, France 
c Inserm U790, Paris Cardiovascular Research Center, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

L’hydroxychloroquine (HCQ) est considérée comme un traitement efficace et sûr du lupus systémique. Nous présentons un cas de cardiomyopathie toxique fatale, complication sous-estimée du traitement par HCQ. Une femme de 72 ans présentant un lupus systémique et traitée par HCQ pendant 24 ans a été transplantée avec un greffon rénal. Un an après elle a développé une cardiomyopathie avec des troubles de la conduction. Une biopsie endomyocardique a mis en évidence une fibrose myocardique sévère non spécifique et une hypertrophie myocytaire avec des myocytes vacuolisés. L’analyse en microscopie électronique à transmission a montré des inclusions curvilinéaires et des figures pseudomyéliniques compatibles avec une cardiomyopathie toxique à l’HCQ. L’immunohistochimie a révélé une accumulation de LC3b, p62 et bécline-1 dans les vacuoles des myocytes cardiaques suggérant une altération des processus d’autophagie. La survenue d’une cardiopathie non expliquée chez des patients traités au long cours par HCQ doit faire rechercher une cardiomyopathie toxique et indiquer une biopsie endomyocardique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Hydroxychloroquine (HCQ) is considered as efficient and safe to treat systemic lupus. We report a case of fatal toxic cardiomyopathy, an underrecognized adverse effect of HCQ. A 72-year-old woman with systemic lupus erythematosus treated for 24 years by HCQ received a kidney allograft. One year later she developed a cardiomyopathy with conductive disorders. An endomyocardial biopsy showed severe non-specific myocardial fibrosis and hypertrophic vacuolated myocytes. Transmission electron microscopy showed curvilinear bodies and pseudomyelin figures consistent with HCQ-induced cardiomyopathy. At immunohistochemistry LC3b, p62 and beclin-1 accumulated in vacuolated cardiac myocytes suggesting impaired cell autophagy. When unexplained cardiac disease develops in patients receiving long-term HCQ treatment, toxic cardiomyopathy should be considered leading to a diagnostic endomyocardial biopsy.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Biopsie endomyocardique, Toxicité cardiaque de l’hydroxychloroquine, Lupus systémique, Autophagie

Keywords : Endomyocardial biopsy, Toxic hydroxychloroquine-induced cardiomyopathy, Systemic lupus erythematosus, Autophagy


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 1

P. 101-104 - février 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Métastase ventriculaire droite d’un adénocarcinome colique : diagnostic par biopsie endomyocardique
  • Olivier Fourati, Etienne Charpentier, Mariana Mirabel, Patrick Bruneval
| Article suivant Article suivant
  • Une biopsie endomyocardique de protocole au cours du suivi d’un transplanté cardiaque (No 1)
  • Marion Rabant, Jean-Paul Duong Van Huyen, Patrick Bruneval

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.