Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

French annual national observational study of 2015 outpatient and inpatient healthcare utilization by approximately half a million patients with previous heart failure diagnosis - 07/02/21

Étude observationnelle annuelle nationale de la consommation de ville et hospitalière en 2015 d’environ un demi-million de patients ayant une insuffisance cardiaque connue antérieurement

Doi : 10.1016/j.acvd.2020.05.009 
Sarah F. Feldman a, Thomas Lesuffleur a, Valérie Olié b, Christelle Gastaldi-Ménager a, Yves Juillière c, Philippe Tuppin a,
a Caisse nationale de l’assurance maladie (CNAM), 26–50, avenue du Professeur-André-Lemierre, 75986 Paris cedex 20, France 
b Santé publique france, 94410 Saint-Maurice, France 
c Cardiologie, Institut lorrain du cœur et des vaisseaux Louis-Mathieu, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 16
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Summary

Background

Heart failure management guidelines have been published, but the degree of adherence to these guidelines remains unknown.

Aims

To study in 2015 healthcare utilization and causes of death for people previously identified with heart failure.

Methods

The national health data system was used to identify adult general scheme (86% of the French population) hospitalized for heart failure between 2011 and 2014 or with only a long-term chronic disease allowance for heart failure. The frequency and median (interquartile range) of at least one healthcare use among those still alive in 2015 was calculated.

Results

A total of 499,296 adults (1.4% of the population) were included, and 429,853 were alive in 2015; median age 79 (68–86) years. At least one utilization was observed for a general practitioner in 95% of patients (median 8 [interquartile range 5–13] consultations), a cardiologist in 42% (2 [1–3]), a nurse in 78% (16 [4–100]), a loop diuretic in 64% (11 [8–12] dispensations), an aldosterone antagonist in 21% (8 [5–11]), a thiazide in 15% (7 [4–11]), a renin-angiotensin system inhibitor in 68% (11 [8–13]), a beta-blocker in 65% (11 [7–13]), a beta-blocker plus a renin-angiotensin system inhibitor in 57%, and a beta-blocker plus a renin-angiotensin system inhibitor plus an aldosterone antagonist in 37%. Hospitalization for heart failure was present for 8% (1 [1,2]). Higher levels of healthcare utilization were observed in the presence of hospitalization for heart failure before 2015. Among the 13.9% of people who died in 2015, heart failure accounted for 8% of causes, cardiovascular disease accounted for 39%.

Conclusions

General practitioners and nurses are the main actors in the regular follow-up of patients with heart failure, whereas cardiologist consultations and dispensing of first-line treatments are insufficient with respect to guidelines.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

Des recommandations sur la prise en charge des personnes atteintes d’une insuffisance cardiaque (IC) sont publiées mais leur niveau de suivi est peu connu.

Objectifs

Étudier en 2015 la consommation de soins et la cause de décès de patients antérieurement diagnostiqués d’une IC.

Méthodes

Le système national des données de santé a permis d’identifier les adultes couverts par le régime général (86 % de la population), hospitalisés pour IC entre 2011 et 2014 ou bénéficiaires d’une affection de longue durée (ALD) pour IC. Chez ceux toujours vivants fin 2015, les fréquences d’au moins un soin remboursé ont été rapportés avec leurs médianes (interquartiles). La répartition des causes initiales de décès a été rapportée.

Résultats

Ont été inclus 499 296 adultes (1,4 % de la population source). Parmi ceux vivants fin 2015 (429 853 ; âge médian 79 [IQR 68–86] ans), au moins un recours annuel au généraliste était observé pour 95 % d’entre eux (médiane 8 [5–13] consultations) ; cardiologue 42 % (2 [1–3]), infirmier 78 % (16 [4–100]). Pour les examens, 38 % avaient eu au moins un dosage du BNP ; 85 % bilan rénal, 41 % échographie transthoracique ; et 7 % holter ECG. Pour les médicaments, ces informations étaient respectivement : diurétique de l’anse 64 % (médiane 11 [IQR 8–12] dispensations) ; anti-aldostérone 21 % (8 [5–11] ; thiazidique 15 % (7 [4–11]) ; bloqueur du système rénine-angiotensine 68 % (11 [8–13]) ; et bêtabloquant 65 % (11 [7–13]). Pour les associations, la fréquence d’un bêtabloquant et d’un bloqueur du système rénine-angiotensine était de 57 % et, avec en sus un anti-aldostérone, de 37 %. Au moins une hospitalisation tous diagnostics était présente pour 40 % des personnes (médiane 1 [IQR 1–2] hospitalisation) et 8 % (1 [1,2]) pour IC. En présence d’hospitalisations pour IC avant 2015, surtout en 2014, ces soins étaient plus fréquents comparativement aux personnes avec uniquement une ALD. Parmi les 13,9 % décédés en 2015, 8 % des causes principales étaient une IC, 39 % une maladie cardiovasculaire et 16 % une tumeur.

Conclusions

Le médecin généraliste et les infirmiers sont les acteurs principaux du suivi régulier de patients avec une IC tandis que, comparativement aux recommandations, la consultation de cardiologue et la délivrance des traitements de première intention sont insuffisantes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Guidelines, Heart failure, Hospitalization, Observational study, Outpatient care

Mots clés : Étude observationnelle, Hospitalisation, Insuffisance cardiaque, Recommandations, Soins de ville

Abbreviations : ACEI, ARB, BNP, CépiDc, HAS, HF, ICD-10, IQR, LTD, LVEF, NYHA, RASI, SNDS, SNH


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 114 - N° 1

P. 17-32 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Diagnostic accuracy of smart gadgets/wearable devices in detecting atrial fibrillation: A systematic review and meta-analysis
  • Narut Prasitlumkum, Wisit Cheungpasitporn, Anthipa Chokesuwattanaskul, Sittinun Thangjui, Charat Thongprayoon, Tarun Bathini, Saraschandra Vallabhajosyula, Chanavuth Kanitsoraphan, Thiratest Leesutipornchai, Ronpichai Chokesuwattanaskul
| Article suivant Article suivant
  • Long-term evolution of stents implanted in branch pulmonary arteries
  • Iris Ma, Jean-Marc El Arid, Paul Neville, Nathalie Soule, Fanny Dion, Jacques Poinsot, Alain Chantepie, Bruno Lefort

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.