Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Long-term evolution of stents implanted in branch pulmonary arteries - 07/02/21

Évolution sur le long terme des stents implantés dans les branches artérielles pulmonaires

Doi : 10.1016/j.acvd.2020.05.016 
Iris Ma a, b, Jean-Marc El Arid a, Paul Neville a, Nathalie Soule a, Fanny Dion a, Jacques Poinsot a, Alain Chantepie a, b, Bruno Lefort a, b, c,
a Institut des Cardiopathies Congénitales de Tours, Centre Hospitalier Universitaire de Tours, 37044 Tours, France 
b Université François Rabelais, 37000 Tours, France 
c Inserm UMR 1069 (Nutrition, Croissance et Cancer), 37032 Tours, France 

Corresponding author at: Unité de Cardiologie Pédiatrique, Hôpital Gatien de Clocheville, CHRU Tours, 49, boulevard Béranger, 37000 Tours, France.Unité de Cardiologie Pédiatrique, Hôpital Gatien de Clocheville, CHRU Tours49, boulevard BérangerTours37000France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Summary

Background

Branch pulmonary artery stenosis complicates the management of congenital heart diseases. Surgical branch pulmonary artery angioplasty is associated with a high reintervention rate. As an alternative, percutaneous or intraoperative branch pulmonary artery stents have been implanted to improve efficiency, but long-term evaluations are limited.

Aim

To describe the long-term evolution of branch pulmonary artery stents.

Methods

We conducted a retrospective cohort study at Tours University Hospital. All stents implanted by surgery or catheterization in branch pulmonary arteries with a minimum follow-up of 12 months and at least one catheterization control were included. The primary endpoint combined cardiovascular mortality, surgical or percutaneous reintervention for stent complication or new stent implantation.

Results

Between 2007 and 2017, 76 stents in 51 patients were included (62 stents implanted by surgery, 14 by catheterization). At implantation, the patients’ mean age and weight were 4.7years (interquartile range 4.2years) and 17.3kg (interquartile range 11.0kg), respectively. Mean branch pulmonary artery minimum diameter was 4.1±2.1mm (mean Z-score–4.9±2.9), and mean initial stent diameter was 9.1±3.1mm. During a follow-up of 5.3years (range 0–11.2 years), freedom from primary endpoint was 86.8% (95% confidence interval 79.6–94.8%) at 1 year, 71.5% (95% confidence interval 61.9–82.7%) at 5years and 69.6% (95% confidence interval 59.6–81.2%) at 10 years. We did not identify any factors associated with major adverse cardiovascular events. Among stents without major adverse cardiovascular events, the mean branch pulmonary artery diameter Z-score at last evaluation had increased by +4.8±3.2 compared with the initial diameter (P<0.001). After stent implantation, a median of 2 re-expansions were performed for each stent (range 0–7).

Conclusions

Stent implantation should offer a good long-term solution for branch pulmonary artery stenosis, although iterative re-expansions are required.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

Les sténoses des branches artérielles pulmonaires (BAP) compliquent la prise en charge des cardiopathies congénitales. La plastie chirurgicale est associée à un taux élevé de ré-intervention à 10 ans. L’implantation de stents semble une alternative efficace mais les données à long terme sont limitées.

Objectif

Cette étude visait à décrire l’évolution à long terme des stents BAP.

Méthodes

Nous avons conduit une étude rétrospective observationnelle au CHU de Tours. Tous les stents implantés par chirurgie ou cathétérisme dans les BAP avec un suivi de 12 mois minimum et au moins un contrôle angiographique ont été inclus. Le critère de jugement principal associait la mortalité cardiovasculaire, une ré-intervention par chirurgie ou cathétérisme pour complication d’un stent ou l’implantation d’un nouveau stent.

Résultats

Entre 2007 et 2017, 76 stents implantés chez 51 patients ont été inclus. À la primo-implantation, l’âge et le poids moyens étaient de 4,7 ans (IQR 4,2 ans) et 17,3kg (IQR 11,0kg). Le diamètre minimal des BAP était de 4,1±2,1mm (–4,9±2,9 Z-scores) et le diamètre de dilatation était de 9,1±3,1mm. Durant un suivi moyen de 5,3 ans (étendue 0–11,2), la survie sans évènement était de 86,8 % (IC95 % 79,6–94,8 %) à 1 an, 71,5 % (IC95 % 61,9–82,7 %) à 5 ans et 69,6 % (IC95 % 59,6–81,2 %) à 10 ans. Nous n’avons pas retrouvé de facteur pronostique de survenue d’un évènement. Parmi les stents sans évènement, le diamètre des BAP a augmenté de +4,8±3,2 Z-scores par rapport au diamètre initial (p<0,001). Après l’implantation, 2 réinterventions étaient nécessaires pour chaque stent (étendue 0–7).

Conclusions

Le stenting des BAP semble une bonne solution sur le long terme pour le traitement des sténoses des BAP, bien que des redilatations itératives soient nécessaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Congenital heart defects, Pulmonary artery stenosis, Cardiac surgical procedures, Cardiac catheterization, Stents

Mots clés : Malformations cardiaques congénitales, Sténose artère pulmonaire, Interventions chirurgicales cardiaques, Cathétérisme cardiaque, Stents

Abbreviations : BPA, CI, HR


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 114 - N° 1

P. 33-40 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • French annual national observational study of 2015 outpatient and inpatient healthcare utilization by approximately half a million patients with previous heart failure diagnosis
  • Sarah F. Feldman, Thomas Lesuffleur, Valérie Olié, Christelle Gastaldi-Ménager, Yves Juillière, Philippe Tuppin
| Article suivant Article suivant
  • Valve-in-valve transcatheter aortic valve implantation after failed surgically implanted aortic bioprosthesis versus native transcatheter aortic valve implantation for aortic stenosis: Data from a nationwide analysis
  • Pierre Deharo, Arnaud Bisson, Julien Herbert, Thibaud Lacour, Christophe Saint Etienne, Nicolas Jaussaud, Alexis Theron, Frederic Collart, Thierry Bourguignon, Thomas Cuisset, Laurent Fauchier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.