Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Fibrose pulmonaire idiopathique - 12/02/21

[6-039-K-62]  - Doi : 10.1016/S1155-195X(20)61247-6 
J. Traclet, K. Ahmad, M. Nasser, V. Cottin
 Centre national de référence coordonnateur des maladies pulmonaires rares, Bâtiment A4 pneumologie, Groupement hospitalier Est, 28, avenue Doyen-Lépine, 69677 Lyon cedex, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Saturday 13 February 2021

Résumé

La fibrose pulmonaire idiopathique (FPI) est la plus fréquente et la plus grave des pneumopathies interstitielles diffuses idiopathiques, la médiane de survie sans traitement étant de l'ordre de trois ans. La physiopathologie est complexe et correspond à une réparation non adaptée en réponse à des lésions épithéliales pulmonaires (tabac, pollution, aérocontaminants professionnels, etc.), en contexte de facteurs génétiques prédisposants. La FPI touche principalement les hommes de plus de 60 ans et associe une dyspnée d'effort, une toux fréquente, et des crépitants auscultatoires de type velcro. L'exploration fonctionnelle respiratoire montre un syndrome restrictif associé à une altération de la diffusion du monoxyde de carbone (CO). Le diagnostic repose sur la présence de critères radiologiques et/ou anatomopathologiques de pneumopathie interstitielle commune dans un contexte clinique approprié. L'évolution progressivement défavorable peut contribuer au diagnostic lorsque l'imagerie n'est pas concluante (diagnostic de travail). La gravité est liée à l'évolution vers l'insuffisance respiratoire chronique, et des épisodes d'exacerbation aiguë de la maladie. Il existe actuellement deux traitements antifibrosants recommandés, le nintédanib et la pirfénidone, qui ralentissent de moitié l'aggravation fonctionnelle de la maladie, et amélioreraient la durée de vie. La prise en charge comprend également le traitement symptomatique, la prise en charge des comorbidités fréquentes, et la transplantation pulmonaire chez des patients éligibles.


Mots-clés : Fibrose pulmonaire idiopathique, Génétique, Traitements antifibrosants, Nintédanib, Pirfénidone, Recommandations


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Diagnostic des pneumopathies infiltrantes diffuses chroniques
  • S. Marchand-Adam, D. Carmier, B. Crestani
| Article suivant Article suivant
  • Pneumopathie organisée cryptogénique et secondaire
  • C. Daccord, N. Petitpierre, C. Beigelman, I. Letovanec, R. Lazor

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.