Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Lymphorrhée cervicale réfractaire traitée par Etiléfrine - 18/02/21

Doi : 10.1016/j.aforl.2020.11.008 
C. Mathis a, , S. Hamitouche a , J.-P. Barberot b , P. Lindas b
a Service d’ORL, CHU, 29, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 54035 Nancy, France 
b Service d’ORL, hôpital Robert-Schuman, 57045 Metz cedex 01, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Thursday 18 February 2021

Résumé

Introduction

La plaie peropératoire du canal thoracique est une complication peu fréquente en chirurgie cervicale, dont la prise en charge est difficile et les conséquences sévères. Il s’agit ici de présenter un cas de lymphorrhée cervicale réfractaire aux thérapeutiques habituelles connues, résolue en suivant un modèle thérapeutique décrit en chirurgie thoracique et viscérale : l’introduction d’Etiléfrine, un médicament sympathomimétique. À notre connaissance et après revue de la littérature, aucun cas de lymphorrhée cervicale n’a abouti à ce traitement.

Cas clinique

Notre patient présentait une fuite lymphatique massive suite à un curage cervical gauche dans le cadre de la prise en charge d’un cancer de l’oropharynx métastatique au niveau ganglionnaire. On constatait un échec des thérapeutiques habituellement proposées, telles que la réparation peropératoire et une prise en charge diététique et médicamenteuse adaptée. Les complications en résultant étaient multiples et sévères. Après évaluation de la balance bénéfice-risque, un traitement par Etiléfrine était introduit aux posologies proposées dans la littérature pour la prise en charge des chylothorax. Ce traitement permettait une disparition totale de l’écoulement après 8 jours.

Discussion

L’Etiléfrine pourrait donc être ajoutée à l’arsenal thérapeutique médicamenteux dans la prise en charge des fuites lymphatiques réfractaires aux traitements habituels.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Curage, Lymphorrhée, Etiléfrine, Chylorrhée, Case report


Plan


 Ne pas utiliser pour citation la référence française de cet article mais celle de l’article original paru dans European Annals of Otorhinolaryngology Head and Neck Diseases en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.