Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Utilisation de l’index de pression systolique dans le dépistage de l’artériopathie du membre inférieur en médecine générale - 26/02/21

Use of the ankle-brachial index in the detection of peripheral arterial disease of the lower extremities in general medicine

Doi : 10.1016/j.ancard.2020.12.006 
Michaël Rochoy a, b, , Abdelkrim Doublali a, Christophe Berkhout a, c
a Département de médecine générale, faculté de médecine, University Lille, 59000 Lille, France 
b ULR 2694 - METRICS, CERIM, CHU de Lille, 59000 Lille, France 
c Department of primary and interprofessional care, University of Antwerp, 2000 Antwerp, Belgique 

Auteur correspondant : Cabinet du Dr Michaël Rochoy, 20, rue André-Pantigny, 62230 Outreau, France.Cabinet du Dr Michaël Rochoy20, rue André-PantignyOutreau62230France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Friday 26 February 2021
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Introduction

L’artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) est une pathologie grave, fréquemment sous-évaluée. Longtemps asymptomatique, elle est facilement dépistée par la mesure de l’indice de pression systolique (IPS), outil de référence, fiable, reproductible, simple et peu onéreux. L’objectif de cette thèse était de déterminer le taux de réalisation des IPS dans les indications de la Haute autorité de santé, déterminer les facteurs associés et hiérarchiser les obstacles à la réalisation de l’IPS.

Méthodes

Etude épidémiologique descriptive et analytique, avec analyse de pratiques, prospective adressée par questionnaire postal à un échantillon randomisé de 220 médecins généralistes en exercice dans la Métropole européenne de Lille entre le 15 décembre 2016 et le 15 février 2017.

Résultats

Notre échantillon était de 92 médecins généralistes (42 % de participation). Parmi eux, seulement 6 pratiquaient les IPS, notamment pour : claudication intermittente (n=5 : 5 %, IC95 % [1 ; 10]), l’existence d’au moins 2 facteurs de risque cardiovasculaires (n=2 : 2 %, IC95 % [0 ; 5]), les patients diabétiques de plus de 40ans (n=2 : 2 %, IC95 % [0 ; 5]), les patients de plus de 50ans avec antécédent de diabète ou de tabac (n=2 : 2 %, IC95 % [0 ; 5]), ou ceux ayant une lésion cutanée du membre inférieur non guérie (n=5 : 5 %, IC95 % [1 ; 10]). Les obstacles les plus fréquemment cités étaient : la prescription d’un écho-doppler systématique (61 %, IC95 % [51 ; 71]), le manque de maîtrise (46 %, IC95 % [36 ; 56]), la durée jugée trop longue (17 %, IC95 % [10 ; 25]), l’achat ou l’entretien du matériel (19 %, IC95 % [10,5 ; 26,4]).

Conclusion

L’IPS est peu utilisé dans notre échantillon, essentiellement en raison d’une délégation aux angiologues.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction

Peripheral arterial disease of the lower extremities (PAD) is a serious condition, frequently under-evaluated. Long asymptomatic, it is easily detected by measuring the ankle-brachial index (ABI), a reference tool that is reliable, reproducible, simple and inexpensive. The objective of this thesis was to determine the rate of achievement of ABI in French Haute Autorité de santé indications, identify the associated factors and prioritize the obstacles to achieving ABI.

Methods

Descriptive and analytical epidemiological study, with analysis of practices, prospectively addressed by postal questionnaire to a randomized sample of 220 general practitioners practicing in the European Metropolis of Lille between December 15, 2016 and February 15, 2017.

Results

Our sample consisted of 92 GPs (42% participation). Among them, only 6 practiced ABI, notably for: intermittent claudication (n=5: 5%, IC95% [1; 10]), the existence of at least 2 cardiovascular risk factors (n=2: 2%, IC95% [0; 5]), diabetic patients over 40 years of age (n=2: 2%, IC95% [0; 5]), patients with diabetes (n=2: 2%, IC95% [0; 5]), patients with diabetes (n=2: 1%, IC95% [0; 5]), patients with diabetes (n=2: 1%, IC95% [0; 5]), and patients with diabetes (n=2: 1%, IC95% [0; 5]): 2%, CI95% [0; 5]), patients over 50 years of age with a history of diabetes or smoking (n=2: 2%, CI95% [0; 5]), or those with an unhealed lower extremity skin lesion (n=5: 5%, CI95% [1; 10]). The most frequently cited barriers were: the prescription of a routine echo-doppler (61%, 95% CI [51; 71]), lack of control (46%, 95% CI [36; 56]), time considered too long (17%, 95% CI [10; 25]), and equipment purchase or maintenance (19%, 95% CI [10.5; 26.4]).

Conclusion

ABI is few used in our sample, mainly due to delegation to angiologists.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Index de pression systolique cheville-bras, Artériopathies oblitérantes, Soins primaires

Keywords : Ankle brachial index, Arterial occlusive diseases, Primary care


Plan


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.