Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Infections respiratoires au cours des aplasies chimio-induites - 16/04/08

Doi : RMR-04-2001-18-2-0761-8425-101019-ART6 

M. Aoun [1],

J. Klastersky [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Respiratory infections during chemotherapy-induced aplasia

Damage to local and systemic host defenses of the lung makes the immunocompromised patient vulnerable to inhaled microorganisms. When a pulmonary infiltrate occurs, the array of possibilities is very large including conventional and opportunistic agents. The type of underlying disease and its associated immunodeficiency allow a high degree of accurate pathogen prediction. Neutropenia is associated with Gram-negative bacilli pneumonia. Prolonged neutropenia increases the risk of invasive aspergillosis and other unusual mycotic agents. Cellular immunodeficiency is associated with intracellular microorganisms including Mycobacteria spp. , Nocardia spp. , Legionella spp. , Rhodococcus equi , cytomegalovirus , Strongyloides stercoralis , Toxoplasma gondii , Histoplasma capsulatum , Coccidioides spp. , Cryptococcus neoformans and Pneumocystis carinii , parasites such as Toxoplasma gondii and Strongyloides stercoralis , and virus such as cytomegalovirus , Herpes simplex or zoster , adenovirus , respiratory syncitial virus and measles. Humoral immunodeficiency predisposes to infection with encapsulated pathogens such as S. pneumoniae and Haemophilus influenzae .

Chest computerized tomography scan and bronchoalveolar lavage are essential procedures for diagnosis. However, despite continuous progress in diagnostic methods, the specific etiology remains often unknown.

Successful treatment depends on the type of pathogen, status of host defences and early adequate choice of antibiotic. Enhancement of host defences with growth factors and cytokines may decrease the incidence and improve the final outcome of respiratory infections in the immunocompromised host.

Abstract

L'altération des mécanismes de défense locaux et systémiques rendent le patient immunocompromis vulnérable face aux microorganismes inhalés. Lors du développement d'un infiltrat pulmonaire, l'éventail des possibilités est très large, incluant des agents conventionnels ainsi que des agents opportunistes. Le type de pathologie sous-jacente et l'immunodéficience associée permettent une prédiction fiable du pathogène en cause. La pneumonie causée par des bactéries conventionnelles est favorisée par une neutropénie de courte durée tandis que l'incidence de l'aspergillose invasive et les autres pneumonies mycotiques augmentent proportionnellement à la durée de la neutropénie surtout à partir du dixième jour. Le déficit de l'immunité cellulaire favorise l'infection par des microorganismes intracellulaires incluant des bactéries telles que Mycobacterium tuberculosis , Nocardia species , Legionella species et Rhodococcus equi , des agents mycotiques tels que Coccidioides species , Histoplasma capsulatum , Cryptococcus neoformans et Pneumocystis carinii , des parasites tels que Toxoplasma gondii et Strongyloides stercoralis , des virus tels que Cytomégalovirus, Herpès simplex ou zoster, Adénovirus, Virus Respiratoire Syncitial et le virus de la rougeole. Le déficit de l'immunité humorale favorise les infections respiratoires par des germes encapsulés tels que Pneumocoque et Haemophilus influenzae .

La tomographie axiale computérisée et le lavage bronchoalvéolaire sont les deux examens clé pour un diagnostic spécifique. Cependant, malgré des progrès continus dans les méthodes de détection, l'étiologie microbienne reste le plus souvent inconnue. Le succès du traitement dépend du type de pathogène, de l'état des défenses immunitaires et du choix précoce d'une antibiothérapie adéquate. La stimulation des défenses immunitaires par des facteurs de croissance ou d'autres cytokines pourrait réduire l'incidence et améliorer le pronostic des infections respiratoires chez le patient immunocompromis.


Mots clés : Immunosuppression. , Neutropénie. , Infections respiratoires. , Traitement empirique. , Algorithmes décisionnels.

Keywords: Immunosuppression. , Neutropenia. , Respiratory infections. , Empirical treatment. , Decision algorithms.


Plan



© 2001 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 18 - N° 2

P. 125 - mai 2001 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Musique et pathologie respiratoire
  • B. Herer
| Article suivant Article suivant
  • La ventilation artificielle chez les patients atteints de cancer
  • J.-P. Sculier, T. Berghmans, F. Lemaitre, F. Vallot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.