Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Aspergillose bronchopulmonaire allergique révélatrice d'une mucoviscidose - 16/04/08

Doi : RMR-10-2001-18-5-0761-8425-101019-ART15 

B. Coltey [1],

I. Pin [1],

G. Ferretti [2],

A. Bonadona [1],

C. Pison [1],

Ch. Brambilla [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Sur les terrains prédisposés, l'aspergillus peut être à l'origine de l'aspergillose broncho-pulmonaire allergique (ABPA). Nous rapportons l'observation d'une femme présentant une pneumopathie basale droite s'accompagnant d'infiltrats en verre dépoli, et d'adénopathies médiastinales. L'ensemble des critères cliniques, biologiques, radiologiques, ainsi que la notion d'asthme dans l'enfance permettaient de poser initialement le diagnostic d'ABPA. Cependant, la co-existence inhabituelle d'une surinfection à Pseudomonas Aeruginosa faisait évoquer une mucoviscidose, diagnostic conforté par deux tests de la sueur et l'analyse génétique. Sous traitement adapté, l'évolution clinique et radiologique était favorable, mais les stigmates de sensibilisation immuno-allergique persistaient. L'association ABPA-mucoviscidose n'est pas rare, sa prévalence étant estimée entre 2 % et 11 % selon les études. Cette variabilité est en partie expliquée par la difficulté diagnostique sur ce terrain, étant donné la similitude des signes cliniques, radiologiques et biologiques entre ABPA et mucoviscidose. Il existe plusieurs facteurs prédictifs du développement d'une ABPA dans le contexte de mucoviscidose, tels la fonction respiratoire, l'existence d'un terrain atopique, la colonisation à Pseudomonas Aeruginosa et l'âge. Le traitement associe corticothérapie systémique et itraconazole.

Résumé

La mucoviscidose est un diagnostic qu'il faut savoir évoquer devant un asthme atypique résistant à un traitement bien conduit, et plus encore lorsque sont associés asthme et ABPA.

Abstract

Allergic bronchopulmonary aspergillosis revealing cystic fibrosis

In predisposed patients, allergic bronchopulmonary aspergillosis (ABPA) can arise from aspergillus bronchial colonization. We report the case of a young woman who presented with a right basal pneumonia, ground glass opacities and mediastinal adenopathies on CT scan. Biological, radiological and clinical criteria, as well as an history of childhood asthma, allowed the initial diagnosis of ABPA. However, the unusual coexistence of an additional infection with Pseudomonas Aeruginosa evoked the diagnosis of cystic fibrosis, confirmed by a sweat test and genetic analysis. Under corticosteroid and antifungal therapy and antibiotics, the clinical and radiological evolution was favourable but immuno-allergic sensitisation persisted. The ABPA-cystic fibrosis association is not rare with an estimated prevalence of 2 % to 11 % according to previous studies. This variability is partly explained by the difficulty of the diagnosis due to confounding clinical, radiological, and biological signs between ABPA and cystic fibrosis. Many predictive development factors of ABPA in the context of cystic fibrosis have been reported, including respiratory function, personal or familial atopy, colonization with Pseudomonas Aeruginosa and age. As in non cystic fibrosis patients, the treatment requires systemic corticotherapy and itraconazole. ABPA is still often under diagnosed and should be evoked in the context of cystic fibrosis.


Mots clés : Aspergillus , Aspergillose broncho-pulmonaire allergique , Mucoviscidose , Pseudomonas Aeruginosa

Keywords: Allergic bronchopulmonary aspergillosis , Cystic fibrosis , Pseudomonas aeruginosa


Plan



© 2001 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 18 - N° 5

P. 549-551 - octobre 2001 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Endocardite, méningite, pneumopathie et abcès cérébral à pneumocoque chez un alcoolo-tabagique
  • F. Vandenbos, S. Roth, N. Montagne
| Article suivant Article suivant
  • OEdèmes récidivants de la face et du cou chez un hémodialysé chronique
  • F. Radenne, A. Meybeck, S. Desurmont, T. Perez, J.P. Beregi, A.B. Tonnel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.