Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Recommandations ESUR sur l’utilisation des produits de contraste : enquête de pratique, revue et commentaire par le CJN, le FIRN et la SFNDT - 28/03/21

ESUR recommendations on the use of contrast media: Practice survey, review and commentary by CJN, FIRN and SFNDT

Doi : 10.1016/j.nephro.2020.10.011 
Louis de Laforcade a, , b , Mickaël Bobot b, c, d, e, Marie-France Bellin f, Olivier Clément g, Steven Grangé h, i, Nicolas Grenier j, Alain Wynckel i, k, Dominique Guerrot b, l
le

Comité Scientifique du Club des Jeunes Néphrologues

, le

French Intensive care Renal Network,

la

Commission Néphrologie Clinique de la Société Francophone de Néphrologie, Dialyse et Transplantation

a Service d’endocrinologie-diabétologie-néphrologie, centre hospitalier Pierre-Oudot, 30, avenue du Médipole, 38300 Bourgoin-Jallieu, France 
b Commission Néphrologie Clinique de la SFNDT, 24, Montée des Roches, Saint-Sorlin, 69440 Chabanière, France 
c Centre de néphrologie et transplantation rénale, CHU de conception, 147, boulevard Baille, 13005 Marseille, France 
d Inserm 1263, Inrae 1260, C2VN, université Aix-Marseille, 27, boulevard Jean-Moulin, 13385 Marseille, France 
e Comité Scientifique du Club des Jeunes Néphrologues, clinique du Landy, 93400 Saint-Ouen, France 
f CEA, CNRS, Inserm, BioMaps, service de radiologie, hôpital-bicêtre Paul-Brousse, université Paris-Saclay, 78, rue du Général-Leclerc, 94270 Le Kremlin-Bicêtre, France 
g Service de radiologie, hôpital européen Georges-Pompidou, université de Paris, 20, rue Leblanc, 75015 Paris, France 
h Service de réanimation médicale, CHU de Rouen, 1, rue de Germont, 76031 Rouen cedex, France 
i French Intensive care Renal Network,24, Montée des Roches, Saint-Sorlin, 69440 Chabanière, France 
j Service de radiologie et d’imagerie diagnostique et interventionnelle de l’adulte, CHU de Bordeaux, hôpital Pellegrin, place Amélie-Raba-Léon, 33076 Bordeaux, France 
k Service de néphrologie, hôpital Maison Blanche, CHU de Reims, 45, rue Cognacq-Jay, 51092 Reims, France 
l Service de néphrologie, hémodialyse, transplantation rénale, lithiase rénale, hypertension artérielle, unité de surveillance continue, CHU de Rouen, 1, rue de Germont, 76031 Rouen cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 12
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’injection d’un produit de contraste iodé est classiquement considérée comme un facteur de l’apparition ou de l’aggravation d’une insuffisance rénale. Des données récentes viennent cependant tempérer cette opinion. L’European Society of Urogenital Radiology a récemment publié des recommandations réévaluant les précautions à prendre avant l’administration de produits de contraste. Ce travail propose une évaluation des pratiques des néphrologues français et un commentaire de ces recommandations fondé sur une revue de la littérature. Nous avons mené une enquête de pratique par voie électronique, par l’intermédiaire d’un questionnaire électronique diffusé par la société francophone de néphrologie, dialyse et transplantation, le French Intensive care Renal Network et le club des jeunes néphrologues. Nous avons obtenu 266 réponses. Les recommandations de l’European Society of Urogenital Radiology sont peu connues du panel de néphrologues interrogés. Les pratiques rapportées diffèrent de ces recommandations par la mise en place plus fréquente, et pour un stade moins avancé d’insuffisance rénale chronique, de mesures de prévention de l’insuffisance rénale post-produit de contraste iodé. Conformément aux recommandations, l’hydratation est utilisée en première intention, principalement par soluté salé isotonique et bicarbonate de sodium. Les inhibiteurs du système rénine-angiotensine-aldostérone sont fréquemment arrêtés avant une injection de produit de contraste, contrairement à ce qui est préconisé. En conclusion, les nouvelles recommandations de l’European Society of Urogenital Radiology, que le groupe de travail fait siennes, mais qui sont encore trop peu connues et appliquées en néphrologie clinique en France, incitent les néphrologues à lever certaines des restrictions à l’utilisation des produits de contraste iodés ainsi qu’à la poursuite des inhibiteurs du système rénine-angiotensine-aldostérone avant l’injection des produits de contraste iodés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Contrast media administration is classically considered to cause or worsen kidney failure. Recent data may moderate this assertion. The European Society of Urogenital Radiology recently published guidelines re-evaluating the precautions before administering contrast media. The present work evaluates the practice of French nephrologists, and provides a commentary on these recommendations based on an updated review of the literature. We conducted survey among French nephrologists, using an electronic questionnaire distributed by the Société Francophone de Néphrologie, Dialyse et Transplantation, the French Intensive care Renal Network and the Club des Jeunes Néphrologues. 266 responses were collected. The European Society of Urogenital Radiology guidelines are poorly known among the panel of nephrologists. Their practices differ from the guidelines by the more frequent and earlier implementation of measures to prevent renal failure post contrast media. In accordance with the guidelines, hydration is prescribed as a first-line preventive measure, mainly with saline and bicarbonate. Inhibitors of the renin-angiotensin-aldosterone system are frequently discontinued before an injection of contrast media, contrary to what is recommended. In conclusion, the European Society of Urogenital Radiology guidelines, which the working group endorses, but which are still too little known and applied in clinical nephrology in France, prompt nephrologists to lift some of the restrictions on the use of PCI as well as on the continuation of ARS inhibitors before injecting PCI.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Imagerie, Insuffisance rénale aiguë, Insuffisance rénale chronique, Néphrologie, Produit de contraste

Keywords : Acute kidney injury, Chronic kidney disease, Contrast media, Medical imaging, Nephrology


Plan


© 2020  Société francophone de néphrologie, dialyse et transplantation. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 17 - N° 2

P. 80-91 - avril 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Grossesses après une transplantation rénale : quelles conséquences sur le développement cognitif des enfants ?
  • Virginie Dardier, Agnès Lacroix, Cécile Vigneau
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge de la nécrose tubulaire aiguë en 2020
  • Marie-Camille Lafargue, Simon Aubert, Nivosoa Rabemiarason, Ève Vilaine, Alexandre Ebel, Mathilde Dargelos, Aymeric Couturier, Ziad Massy, Marie Essig

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.