S'abonner

Vaincre les résistances aux antagonistes de checkpoint en augmentant l’immunogénicité de la tumeur - 31/03/21

Overcome the resistance to immune checkpoint targeted antibodies by enhancing the tumor immunogenicity

Doi : 10.1016/j.banm.2021.02.002 
A. Marabelle a, b, c, d
a Département d’innovation thérapeutique et d’essais précoces (DITEP), Gustave-Roussy, Villejuif, France 
b Inserm U1015, laboratoire de recherche translationnelle en immunothérapie (LRTI), Villejuif, France 
c Inserm CIC 1428, centre d’investigation clinique BIOTHERIS, Villejuif, France 
d Société française d’immuno-thérapie des cancers (FITC), Lyon, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Les immunothérapies utilisant des anticorps monoclonaux antagonistes de récepteurs de co-inhibition des lymphocytes T (« checkpoint blockers ») révolutionnent depuis 10 ans la cancérologie. Ils ont permis des gains significatifs en survie globale dans de nombreux cancers et font parler de guérison pour certains patients atteints de cancers métastatiques jusqu’alors considérés comme incurables. De plus, ils changent, de manière radicale, notre compréhension de la maladie cancéreuse en démontrant qu’elle peut être considérée comme une maladie dysimmunitaire. Cependant, ces premières générations d’immunothérapies ne sont pas efficaces chez tous les patients. Un enjeu de taille est donc de mieux comprendre le mécanisme d’action de ces traitements chez l’Homme afin de lever les résistances à leur efficacité. Plusieurs approches thérapeutiques sont en cours pour tenter de rendre ces traitements plus efficaces. L’une d’entre elles consiste à essayer de rendre les tumeurs plus visibles pour le système immunitaire ou « immunogènes ». L’immunothérapie intratumorale est une de ces stratégies émergentes qui vise à utiliser la tumeur comme son propre vaccin en injectant, directement dans la tumeur, des thérapies immunostimulantes. Le développement de ces approches soulève de nouveaux challenges en recherche clinique, mais leur rationnel préclinique fait espérer qu’ils permettront de rendre plus de patients répondeurs à l’immunothérapie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Immunotherapies using monoclonal antibodies antagonizing T-cell co-inhibition receptors (“checkpoint blockers”) have been revolutionizing oncology for the past 10 years. They have led to significant gains in overall survival in many cancers and are now considered a cure for some patients with metastatic cancers previously considered incurable. Moreover, they are radically changing our understanding of cancer by demonstrating that it can be considered as a dysimmune disease. However, these first generations of immunotherapies are not effective in all patients. A major challenge is therefore to better understand the mechanism of action of these treatments in humans in order to overcome resistance to their effectiveness. Several therapeutic approaches are underway to try to make these treatments more effective. One of them consists of trying to make tumors more visible to the immune system or “immunogenic”. Intratumoral immunotherapy is one of these emerging strategies that aims to use the tumor as its own vaccine by injecting immunostimulant therapies directly into the tumor. The development of these approaches raises new challenges in clinical research but their pre-clinical rationale raises hopes that they will make more patients respond to immunotherapy.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer, Immunothérapie, Immune checkpoints, Intratumoral, Résistance

Keywords : Cancer, Immunotherapy, Immune checkpoints, Intratumoral, Resistance


Plan


 Séance du 12 janvier 2021.


© 2021  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 205 - N° 4

P. 340-349 - avril 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Nouvelles perspectives en immunothérapie des cancers dans les années à venir
  • Y. Lebranchu, et la Commission III (cancérologie)
| Article suivant Article suivant
  • Manipulation des cellules Natural Killer en immunothérapie des cancers
  • E. Vivier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.