Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Toxicity and time lapse between immunotherapy and stereotactic radiotherapy of brain metastases - 07/04/21

Toxicité et délai entre immunothérapie et radiothérapie stéréotaxique des métastases cérébrales

Doi : 10.1016/j.canrad.2021.01.007 
C. Cabanie a, g, h, J. Biau a, g, h, X. Durando b, g, h, S. Mansard c, g, h, I. Molnar d, g, h, V. Chassin e, g, h, P. Verrelle a, g, h, T. Khalil f, g, h, M. Lapeyre a, g, h, G. Dupic a,
a Department of radiation oncology, Jean-Perrin centre, 58, rue Montalembert, 63011 Clermont-Ferrand, France 
b Department of medical oncology, Jean-Perrin centre, 58, rue Montalembert, 63011 Clermont-Ferrand, France 
c Department of dermatology, Estaing university hospital centre, 1, rue Lucie-et-Raymond-Aubrac, 63003 Clermont-Ferrand, France 
d INSERM U1240 IMoST, University of Clermont-Auvergne, 63000 Clermont-Ferrand, France 
e Centre d’investigation clinique UMR 501, 63001 Clermont-Ferrand, France 
f Department of clinical research, délégation recherche clinique et innovation, centre Jean-Perrin, 63011 Clermont-Ferrand, France 
g Department of medical physics, Jean-Perrin centre, 58, rue Montalembert, 63011 Clermont-Ferrand, France 
h Department of neurosurgery, Gabriel-Montpied university hospital centre, 58, rue Montalembert, 63011 Clermont-Ferrand, France 

Corresponding author.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Wednesday 07 April 2021

Abstract

Purpose

Stereotactic radiotherapy (SRT) is the standard treatment for brain metastases of non-small-cell lung cancer (NSCLC) and melanoma, mostly in combination with immunotherapy. The objective was to retrospectively evaluate the influence of the time-lapse between immunotherapy and stereotactic radiotherapy on toxicity.

Patients and methods

From 2016 to 2019, 59 patients treated with SRT for 103 brain metastases of NSCLC (60%) and melanoma (40%) in combination with concomitant immunotherapy (≤30 days) were included. The prescribed dose was 20Gy/1f or 33Gy/3f at the isocentre and 14Gy or 23.1Gy (70%) respectively at the PTV envelope (PTV=GTV+2mm). The mean tumour diameter was 14mm (4–52mm). The immunotherapies used were anti-PD1 and anti-PDL1. The 103 metastases were classified into 3 groups according to the time-lapse between instatement of immunotherapy and instatement of SRT for the patient concerned: 7 (7%) in group A (≤7 days), 38 (37%) in group B (7 to 14 days) and 58 (56%) in group C (14 to 30 days).

Results

The mean follow-up was 10.1 months. The median overall survival was 11.5 months for NSCLC and 12.5 months for melanoma. The percentage of local control (LC) at one year was 65.1% (93.6% for NSCLC and 26.5% for melanoma). The time-lapse between immunotherapy and SRT was not a significant predictor of LC (P=0.86), while the histology was (P<0.001). The proportion of grade3 toxicities was 5.1%, and that of radionecrosis was 9.7% (among these patients, 80% were non-symptomatic): 0%, 13.1% and 8.6% for groups A, B and C respectively. The time-lapse between immunotherapy and SRT was not a significant predictor of toxicity. Only tumour volume was a significant predictive factor (P=0.03).

Conclusion

The time lapse between immunotherapy and SRT does not influence brain toxicity. The tumour volume remains the main factor.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectif de l’étude

La radiothérapie stéréotaxique est le traitement standard des métastases cérébrales des cancers bronchiques non à petites cellules et des mélanomes. Ces patients ont dans une grande majorité reçu en association une immunothérapie. L’objectif était d’évaluer rétrospectivement l’influence du temps écoulé entre l’immunothérapie et la radiothérapie stéréotaxique sur la toxicité.

Patients et méthodes

De 2016 à 2019 ont été inclus 59 patients traités pour 103 métastases cérébrales de cancer bronchique non à petites cellules (60 %) et de mélanome (40 %) par irradiation stéréotaxique avec une immunothérapie concomitante (délai ≤30jours). La dose prescrite était respectivement de 20Gy en une séance ou 33Gy trois fractions à l’isocentre et 14Gy en une séance ou 23,1Gy en trois fractions en enveloppe (isodose 70 %) dans le volume cible prévisionnel (PTV: GTV [volume tumoral macroscopique]+2mm). Le GTV moyen était de 0,9 cc et son grand diamètre de 14mm (4–52mm). Les différents types d’immunothérapie étaient le nivolumab (61,2 %), le pembrolizumab (30,1 %), l’atezolizumab (4,9 %) et le durvalumab (3,9 %). Les 103 métastases ont été classées en trois groupes en fonction du temps écoulé entre l’immunothérapie et la radiothérapie stéréotaxique: 7 (7 %) dans le groupe A (temps ≤7j), 38 (37 %) dans le groupe B (7j<temps ≤14j) et 58 (56 %) dans le groupe C (14j<temps ≤30j).

Résultats

Le suivi moyen était 10,1 mois. La médiane de survie globale des patients était de 11,5 mois pour les cancers bronchiques non à petites cellules et 12,5 mois pour les mélanomes. Le taux de contrôle local à un an était de 65,1 % (93,6 % pour les cancers bronchiques non à petites cellules et 26,5 % pour les mélanomes). Le délai entre immunothérapie et la radiothérapie stéréotaxique n’était pas un facteur prédictif significatif de contrôle local (p=0,86) contrairement à l’histologie (p<0,001) et au statut PDL1 (p=0,008). Le taux de toxicité de grade ≥3 était de 5,1 %. Le taux de radionécrose était 9,7 %, 80 % étaient asymptomatiques. Il était respectivement de 0 %, 13,1 % et 8,6 % pour les groupes A, B et C (NS). Le délai entre immunothérapie et radiothérapie stéréotaxique n’était pas un facteur prédictif significatif de toxicité. Seul le volume tumoral l’était (p=0,03).

Conclusion

Le délai entre immunothérapie et radiothérapie stéréotaxique n’influence pas la toxicité cérébrale. Le volume tumoral reste le principal facteur prédictif de toxicité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Stereotactic radiotherapy, Immunotherapy, Brain metastases, Melanoma, Non-small-cell lung cancers

Mots clés : Radiothérapie stéréotaxique, Immunothérapie, Metastases cérébrales, Mélanomes, Cancers bronchiques non à petites cellules

Abbreviations : DCT, HFSRT, ICI, IMRT, IT, LC, NSCLC, OS, PFS, PRV, RN, RT, SRS, SRT, OAR


Plan


© 2021  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.