Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Sclérose tubéreuse de Bourneville : mise au point - 07/04/21

Tuberous sclerosis system: A review

Doi : 10.1016/j.revmed.2021.03.003 
P. Pfirmann a, b, , C. Combe a, b, C. Rigothier a, b
a Service de néphrologie, transplantation, dialyse et aphérèses, hôpital Pellegrin, CHU de Bordeaux, place Amélie-Raba-Léon, 33076 Bordeaux, France 
b Inserm U1026, BioTis, université de Bordeaux, 33076 Bordeaux, France 

Auteur correspondant. Service de néphrologie, transplantation, dialyse et aphérèses, hôpital Pellegrin, CHU de Bordeaux, place Amélie-Raba-Léon, 33076 Bordeaux, France.Service de néphrologie, transplantation, dialyse et aphérèses, hôpital Pellegrin, CHU de Bordeauxplace Amélie-Raba-LéonBordeaux33076France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Wednesday 07 April 2021

Résumé

La sclérose tubéreuse de Bourneville (STB) est une maladie génétique autosomique dominante qui affecte plusieurs organes. Elle est causée par des mutations perte de fonction dans l’un des deux gènes : TSC1 ou TSC2. Les mutations des gènes TSC1 et TSC2 entraînent respectivement un dysfonctionnement de l’hamartine ou de la tubérine qui participent à la régulation de la prolifération cellulaire. Ces protéines forment un complexe qui inhibe de manière constitutive la cascade de signalisation de la voie mTOR. Par conséquence, la voie mTOR est constitutivement hyperactive chez les patients atteints de STB du fait de l’absence de répression. Les principales lésions présentes chez les patients atteints de STB sont des tumeurs bénignes (notamment des hamartomes) et malignes. Les principales atteintes sont neurologiques, néphrologiques, cutanées, pulmonaires et cardiaques. L’atteinte neurologique se manifeste également par la présence d’épilepsie et de troubles neuropsychiatriques associés à la STB, qui peuvent inclure des troubles du spectre autistique ou un retard mental en lien avec des anomalies de croissance et de migration cellulaire. Le diagnostic de cette maladie peut être réalisé chez les enfants et les adultes. Des recommandations pour le diagnostic, la surveillance et la prise en charge ont été proposées par le Groupe de consensus international de la STB. Plusieurs essais contrôlés randomisés menés ont abouti à l’approbation réglementaire de l’utilisation d’inhibiteurs de mTOR pour le traitement des angiomyolipomes rénaux, des astrocytomes à cellules géantes, l’épilepsie réfractaire et de la lymphangioléiomyomatose (LAM).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Tuberous sclerosis complex (TSC) is an autosomal dominant disorder that affects different organs and caused by loss-of-function mutations in one of two genes: TSC1 or TSC2. TSC1 or TSC2 gene mutation lead to dysfunction of hamartin or tuberin, respectively. Hamartin and tuberin form a protein complex that helps regulate cellular proliferation. These proteins form a complex that constitutively inhibits the mammalian target of rapamycin (mTOR) signaling pathway, leading to permanent activation of mTOR signaling within all TSC-associated lesions. Major features of TSC include tumors of the brain, skin, heart, lungs and kidneys, seizures and TSC-associated neuropsychiatric disorders, which can include autism spectrum disorder and cognitive disability. These disorders are usually diagnosed in children and adults. Specific guidelines for diagnosis, surveillance, and management have been proposed by the International Tuberous Sclerosis Complex Consensus Group. Several randomized controlled trials led to regulatory approval of the use of mTOR inhibitors for the treatment of renal angiomyolipomas, brain subependymal giant cell astrocytomas, refractory epilepsy and pulmonary lymphangioleiomyomatosis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sclérose tubéreuse de Bourneville, Génétique, épilepsie, Angiomyolipomes, Inhibiteurs de mTOR

Keywords : Tuberous sclerosis complex, Genetic, Epilepsy, Angiomyolipoma, MTOR inhibitor.


Plan


© 2021  Société Nationale Française de Médecine Interne (SNFMI). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.