Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Arthrose destructrice rapide ou rapidement progressive - 07/04/21

Rapidly progressive destructive osteoarthritis

Doi : 10.1016/j.monrhu.2021.01.005 
Gérard Chalès c, , François Robin a, d, Guillaume Coiffier b, d
a Service de rhumatologie, hôpital sud, 16, boulevard de Bulgarie, 35203 Rennes cedex 2, France 
b Service de rhumatologie, GHT Rance-Emeraude, centre hospitalier Dinan, 74, boulevard de Chateaubriand, 22100 Dinan, France 
c Faculté de médecine, 2, avenue du Professeur-Léon-Bernard – CS 34317, 35043 Rennes cedex, France 
d Inserm, UMR 1241, Institut nutrition métabolismes et cancer (NuMeCan), université de Rennes, CHU de Rennes, Rennes cedex, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Points essentiels

L’ADRP est une arthropathie destructrice survenant les plus souvent chez la femme âgée ou chez des sujets ayant une surcharge articulaire mécanique, traumatique ou non, touchant essentiellement la hanche, le genou et l’épaule.
La mise en évidence chez patient d’un pincement de l’interligne articulaire évolutif doit conduire à un bilan visant à apprécier la perte et la destruction osseuse.
L’IRM dans des stades précoces pourrait prédire les lésions destructrices ultérieures (œdème de la moelle osseuse, fracture et géodes sous-chondrales).
Le seul traitement est le remplacement prothétique à effectuer avant l’apparition des dégâts acétabulaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

L’arthrose destructrice rapidement progressive (ADRP) est considérée comme une entité rare et méconnue. L’ADRP est une arthropathie destructrice qui survient plus souvent chez la femme âgée. Les signes d’imagerie les plus typiques sont le pincement de l’interligne articulaire (chondrolyse), l’existence d’une fracture sous-chondrale, de géodes de la tête fémorale et de l’acétabulum, l’absence d’ostéophytes, l’aplatissement de la tête fémorale, et des signes d’épanchement. L’ADRP a d’abord été décrite à la hanche mais peut toucher aussi l’épaule et le genou. Sa pathogénie n’est pas bien connue, mais la fracture sous-chondrale joue probablement un rôle dans la destruction ostéoarticulaire. Néanmoins, le diagnostic précoce des patients avec une ADRP de la hanche est important pour essayer de réduire la complexité de l’acte chirurgical.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Rapidly destructive osteoarthritis (RDOA) is considered as a rare and poorly diagnosed disease. RDOA is a destructive arthropathy that occurs most commonly in elderly women. The most typical radiological features are narrowing of the articular cartilage (chondrolysis) subchondral bone fracture, cysts in the femoral head/acetabulum, absence of osteophytes, flat femoral heads, and signs of joint effusion. RDOA was originally described in the hip but may also involve the shoulder and the knee. Pathogenesis is not well understood, but subchondral fracture probably plays a role in the development of destruction of the joint. Nevertheless, early diagnosis of the patients with rapid destructive arthritis of the hip is important to try to reduce complexity of surgical intervention.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Arthrose destructrice rapide, Hanche, Épaule, Genou, IRM, Chondrolyse, Fracture sous-chondrale, Pathogénie

Keywords : Rapidly destructive osteoarthritis, Hip, Shoulder, Knee, MRI, Chondrolysis, Subchondral fracture, Pathogenesis


Plan


© 2021  Société Française de Rhumatologie. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 88 - N° 2

P. 114-122 - avril 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Vision actuelle de la douleur arthrosique : comprendre la physiopathologie et l’expérience des patients pour une meilleure prise en charge
  • Sandrine Carvès, Anne-Priscille Trouvin, Serge Perrot
| Article suivant Article suivant
  • Que nous apporte l’IRM dans l’arthrose (diagnostic, pronostic, traitement) ? Focus sur le genou arthrosique
  • Yves-Marie Pers, Arnaud Breton

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.