Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Choc cardiogénique réfractaire et intoxication à la méthadone : à propos d’un cas - 10/04/21

Doi : 10.1016/j.therap.2021.01.018 
Ruben Goncalves 1, 2, , Antoine Beurton 3, 4, Julien Imbault 3, 4, Benjamin Repusseau 3, Alexandre Ouattara 3, 4
1 CHU de Bordeaux, Laboratoire de Pharmaco-toxicologie, Service de pharmacologie médicale, 33000 Bordeaux, France 
2 University Bordeaux, Inserm, BPH, U1219, Bordeaux, France 
3 CHU Bordeaux, Service d’anesthésie-réanimation, Centre Magellan, Bordeaux, France 
4 University Bordeaux, Inserm, UMR 1034, Biology of Cardiovascular Diseases, Pessac, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’intoxication aiguë à la méthadone est une cause rare de choc cardiogénique chez l’enfant et l’adulte [1, 2]. Le choc cardiogénique présente cependant un risque de mortalité élevé malgré le développement de l’Extracorporeal Life Support (ECLS) ou de l’Impella® [3]. Nous rapportons ici le premier cas de choc cardiogénique réfractaire compliqué d’une défaillance multi-viscérale suite à une intoxication aiguë à la méthadone ayant nécessité la mise en place d’une ECLS hybride [4].

Case report

Un homme de 39 ans ancien toxicomane sevré depuis 7 ans a été retrouvé au sol par sa famille dans un coma profond. De nombreux blisters vides de méthadone ont été retrouvés correspondant à une dose supposée ingérée toxique de 1820mg. Dans les heures qui ont suivi son admission, le patient a présenté un choc cardiogénique grave avec défaillance multi viscérale. Un dispositif ECLS avec une triple canulation a été implanté pour rétablir la perfusion des organes. Les concentrations sanguines potentiellement létales de méthadone (1723ng.mL-1) et EDDP (167ng.mL-1) ainsi que les symptômes ont diminué de façon progressive au cours des 10jours de traitement. Des analyses capillaires ont été réalisées 1 mois après cet épisode.

Discussion

La cardiotoxicité de la méthadone concerne principalement l’allongement de l’intervalle QT, qui était normal chez notre patient [1]. Les analyses capillaires n’ont pas montré de consommation de substances psychoactives jusqu’à plusieurs mois avant l’intoxication ; l’analyse du plasma a confirmé l’absence d’autres substances que celles administrées au patient dans le cadre de son traitement. Dans notre cas, la cause présumée du choc cardiogénique rapidement réversible était la cardiomyopathie adrénergique de Tako-Tsubo [6, 5].

Conclusion

Ce case report souligne d’une part l’importance de suspecter systématiquement le choc cardiogénique par méthadone dans un contexte de toxicomanie même en absence de signe ECG ou échographique. D’autre part, les analyses toxicologiques sanguines et capillaires apparaissent indispensables pour en établir la certitude.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2021  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 76 - N° 2

P. 165-166 - mars 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Données récentes de pharmacosurveillance du fentanyl d’action rapide : alerte sur le mésusage
  • Valérie Gibaja, Lucie Javot, Juliana Tournebize, Pierre Gillet, le Réseau français d’addictovigilance (French Addictovigilance Network, FAN)
| Article suivant Article suivant
  • Intérêt d’un accompagnement concerté et pluridisciplinaire dans un sevrage à la morphine : à propos d’un cas
  • Claudine Lasbasses-Depis, Chloé Dupeyre, Maylis Gibert

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.