Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Ordonnances suspectes indicateur d’abus possible : résultats de l’enquête OSIAP 2019 - 10/04/21

Doi : 10.1016/j.therap.2021.01.027 
Emilie Jouanjus 1, 2, , Maryse Lapeyre-Mestre 1, 2
et

le Réseau français d’addictovigilance

1 Centre d’Évaluation et d’Information sur la Pharmacodépendance (CEIP)–Addictovigilance, Service de Pharmacologie Médicale et Clinique, Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse, 31000 Toulouse, France 
2 Inserm UMR 1027, Équipe de Pharmacoépidémiologie, Université Toulouse III Paul Sabatier, Toulouse, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le recueil et l’analyse des ordonnances suspectes de falsification présentées en pharmacie contribuent à la mesure du potentiel d’abus des médicaments soumis à prescription médicale [1]. L’objectif de ce travail était d’analyser les ordonnances suspectes enregistrées dans l’enquête OSIAP (ordonnances suspectes indicateur d’abus possible) 2019.

Méthodes

Les ordonnances enregistrées dans la base de données OSIAP au cours de l’année 2019 ont été décrites à partir des données relatives au demandeur (âge, sexe, connu ou non), à l’ordonnance (type d’ordonnance, critères de suspicion) et aux mentions de médicaments (nom, classification ATC–anatomique, thérapeutique, chimique–, posologie, taux de citation). Le taux de citation a été calculé en rapportant le nombre de citations d’un médicament au total des ordonnances analysées.

Résultats

En 2019, 1911 ordonnances et 3572 citations ont été enregistrées dans l’enquête OSIAP. Les demandeurs, plus souvent des hommes, étaient âgés en moyenne de 35 ans. Les ordonnances étaient majoritairement simples. Le médicament le plus cité était la prégabaline avec 446 citations et un taux de citation de 23,3 %. Il était suivi des spécialités antitussives contenant de la codéine (n=375, 19,6 %), du paracétamol (n=287), du tramadol (n=213, dont 56 en association au paracétamol) et de la codéine en association (n=183). Le zolpidem, en perte de vitesse, était cité 134 fois. Les citations de fentanyl ont plus que doublé entre 2018 et 2019, faisant passer ce médicament du 21e au 13e rang des médicaments les plus cités (n=58, 2,9 %). Enfin, le taux de citation du tropicamide a fortement diminué (n=33, 1,7 %), très probablement impacté par l’entrée en vigueur en janvier 2019 des restrictions des conditions de prescription et de délivrance des conditionnements en flacons de 10mL.

Discussion

Après le nombre record d’ordonnances suspectes enregistrées en 2018, plus de 1 900 OSIAP ont à nouveau été collectées en 2019, traduisant le succès de cette enquête. Les évolutions observées cette année doivent être interprétées au regard des différentes mesures règlementaires mises en place ces dernières années. La montée en puissance de la prégabaline observée depuis 2017 se confirme. Nous remercions chaleureusement l’ensemble des pharmaciens pour leur vigilance et leur implication.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2021  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 76 - N° 2

P. 170 - mars 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évolution des comportements de consommation de produits psychoactifs illicites ou détournés de leur usage médicamenteux chez les femmes enceintes en France : analyse des données OPPIDUM de 2005 à 2018
  • Lena Blayac, Joelle Micallef, Maryse Lapeyre-Mestre, et le réseau Français d’addictovigilance
| Article suivant Article suivant
  • Décès en relation avec l’abus de médicaments et de substances (DRAMES) : état des lieux en Ile de France entre 2014 et 2018
  • Anne Batisse, Sabrina Cherki, Nathalie Fouilhé, Hélène Eysseric, Leila Chaouachi, Samira Djezzar

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.