Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Facteurs associés à une consommation régulière de cannabis chez les étudiants de la cohorte i-Share - 10/04/21

Doi : 10.1016/j.therap.2021.01.031 
Justine Perino 1, , Marie Tournier 2, 3, Clément Matthieu 3, Louis Letinier 3, Alexandre Peyré 1, Ghada Miremont 1, 3, Sarah Qchicach 3, Annie Fourrier 3, Clothilde Pollet 3, Mélina Fatseas 4, 5, 6, Christophe Tzourio 3, Amélie Daveluy 1, 3
1 CHU de Bordeaux, Centre d’addictovigilance de Bordeaux, Service de Pharmacologie Médicale, 33000 Bordeaux, France 
2 Hôpital Charles Perrens, Bordeaux, France 
3 University Bordeaux, Inserm, BPH, U1219, Bordeaux, France 
4 Université de Bordeaux, Bordeaux, France 
5 CNRS-UMR 5287- Institut de Neuroscience Cognitives et Intégratives d’Aquitaine (INCIA), Bordeaux, France 
6 CHU de Bordeaux, Pôle interétablissement d’Addictologie CHU-Hôpital Charles Perrens, Bordeaux, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Après l’alcool et le tabac, le cannabis est la substance la plus consommée en France chez les jeunes. À ce jour, les caractéristiques associées à la consommation régulière de cannabis par rapport à la consommation occasionnelle dans la population étudiante n’ont pas été évaluées.

Méthodes

La population d’étude comprenait les étudiants inclus dans la cohorte i-Share entre le 1er décembre 2015 et le 31 décembre 2017. Nous avons évalué à travers des modèles de régression logistique les déterminants significativement associés à une consommation régulière de cannabis. La population de référence consommait occasionnellement du cannabis. Les consommations de protoxyde d’azote, poppers, MDMA (3,4-méthylènedioxy-N-méthylamphétamine), cocaïne et amphétamines ont été décrites dans ces deux groupes.

Résultats

La population d’étude comprenait 4456 étudiants (72 % de femmes ; âge moyen 21 ans) dont 787 consommaient régulièrement du cannabis. Les principaux facteurs associés étaient le sexe masculin (RC=1,52), les rapports sexuels non protégés (RC=1,70), le mésusage de l’alcool (évalué sur 6 critères/10 du score Alcohol Use Disorders Identification Test) [RC=1,83], l’usage actuel de tabac (RC=10,6), la maigreur (RC=1,4), les acouphènes (RC=1,52), un antécédent de dépression chez les parents (RC=1,3). On observait que la consommation associée d’autres substances addictives augmentait avec la fréquence de consommation du cannabis.

Discussion

L’association entre les antécédents psychiatriques familiaux tels que la dépression et une consommation régulière de cannabis devrait être davantage étudiée et la prévention sur les comportements sexuels à risque devrait être renforcée chez les consommateurs réguliers de cannabis. D’autres études devraient être conduites pour évaluer un lien de causalité entre la maigreur et la survenue d’acouphènes dans un contexte d’exposition régulière au cannabis. En conclusion, les résultats de cette étude montrent que la consommation régulière de cannabis est associée à des indices cliniques de vulnérabilité et à des comportements à risque, ainsi ces associations devraient être davantage explorées dans des études ultérieures.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2021  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 76 - N° 2

P. 172 - mars 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude COVIDOFFI : changements réglementaires, réduction des risques et adaptations de terrain. Les enseignements positifs de la crise COVID rapportés par les pharmaciens d’officine
  • Leila Chaouachi, Anne Batisse, Julie Heredia, Samira Djezzar
| Article suivant Article suivant
  • Usage de produits psychoactifs chez les étudiants bordelais. Analyses au sein de la cohorte i-Share
  • Héléna Da Cruz, Shérazade Kinouani, Christophe Tzourio

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.