Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Patients qui consultent dans un CEGIDD : quelles sont leurs consommations de substances psychoactives ? - 10/04/21

Doi : 10.1016/j.therap.2021.01.034 
Marylène Guerlais 1, , Alix Renard 1, Rozenn Gorré 2, Marion Patoureau 2, Pascale Jolliet 1, 3, Caroline Victorri-Vigneau 1, 3
1 CEIP-Addictovigilance, service de Pharmacologie Clinique, Institut de Biologie, CHU Hôtel-Dieu, 9, quai Moncousu, 44093 Nantes cedex 1, France 
2 Centre de Prévention des Maladies Infectieuses et Transmissibles (CPMIT), CHU de Nantes, France 
3 UMR 1246, SPHERE, Methods in Patients-centered outcomes and Health Research, Universités de Nantes et Tours, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les Centres Gratuits d’Information de Dépistage et de Diagnostic des infections sexuellement transmissibles, du VIH et des hépatites (CEGIDD) sont également en charge de la prévention des risques en lien avec la sexualité. Ces dernières années, les équipes ont été de plus en plus souvent confrontées à des patients avec un usage de substances psychoactives (SPA) variées. Une évaluation de ces consommations a été réalisée à Nantes. Ce travail présente un focus sur deux populations particulièrement à risque :

– les sujets utilisant des SPA pour faciliter un acte sexuel ;

– les consommateurs solitaires et réguliers.

Méthodes

Les données ont été collectées pendant 4 semaines en 2019, à partir d’un auto-questionnaire anonyme proposé à tous les sujets se présentant au CEGIDD de Nantes pendant cette période.

Résultats

Les données de 442 patients ont été analysées, majoritairement des hommes (62 %, n=275). La moyenne d’âge était de 28,8 ans mais la moitié des patients avaient moins de 25 ans. Un tiers des patients (n=150) utilisait des SPA (tabac non comptabilisé). Près de 15 % des patients (n=64, 14,5 %), dont les 3/4 sont des hommes, rapportent l’utilisation d’une ou plusieurs SPA pour avoir ou améliorer un rapport sexuel. Leur moyenne d’âge est de 34,9 ans ; les 3 SPA les plus consommées avec le partenaire sexuel sont l’alcool, le cannabis et les poppers. Les consommateurs solitaires représentent 21,9 % des patients inclus (n=97), les 3/4 sont des hommes, leur moyenne d’âge est de 30,5 ans et les substances consommées rapportées par ces patients sont très variées.

Discussion

Dans ces deux populations le risque pharmacologique est présent : la consommation de multiples SPA peut potentialiser les effets de chacune, interagir avec des médicaments pris ou être contre-indiquée en fonction de comorbidités. Pour les professionnels de santé des CEGIDD, prendre en compte les consommations de ces patients permettrait d’optimiser la réduction des risques pharmacologiques, et d’identifier des sujets vulnérables sur le plan addictologique et de les orienter pour une prise en charge adaptée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2021  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 76 - N° 2

P. 173 - mars 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • État de santé, consommation de médicaments et substances psychoactives d’une population d’étudiants selon le statut à l’emploi
  • Lamia Issany, Vidiane Jaoul, Emilie Jouanjus, Fabrice Hérin, Maryse Lapeyre-Mestre
| Article suivant Article suivant
  • Différents profils de consommation de substances psychoactives en festival : premiers résultats de l’étude française OCTOPUS
  • Marion Istvan, Marie Mainguy, Pauline Laigo, Benoit Schreck, Marie Grall-Bronnec, Vincent Eudeline, Jean-Emmanuel. Guillet, Manon Guillo, Laurent Babonnaud, Pascale Jolliet, Caroline Victorri-Vigneau

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.