Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Usage de protoxyde d’azote au sein d’une population d’étudiants en médecine. État des lieux de la consommation. Recherche de facteurs associés à cette consommation : stress lié au travail et usage problématique d’autres substances - 10/04/21

Doi : 10.1016/j.therap.2021.01.037 
Adrien Ternon 1, , Jacques Dubernet 1, 2, Louise Jakubiec 1, 2, Jean Marc Alexandre 1, 2, Marc Auriacombe 1, 2
1 Psychiatrie et Addictologie, SANPSY, CNRS USR 3413, Université de Bordeaux, 33000 Bordeaux, France 
2 Service d’Addictologie clinique, CH Charles Perrens et CHU de Bordeaux, Bordeaux, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

On suspecte une prévalence d’usage élevée de protoxyde d’azote (N2O) chez les étudiants en médecine. Par son effet anxiolytique, cet usage pourrait refléter une gestion du stress lié au travail. Les usages associés au N2O pourraient être problématiques. L’objectif était de décrire les niveaux d’usage du N2O chez des internes en médecine. Secondairement, rechercher une association entre fréquence d’usage du N2O et intensité de stress lié au travail, ainsi qu’une association avec l’usage problématique d’autres substances.

Méthodes

Enquête transversale. Les usagers de N2O étaient classés selon leur fréquence d’usage. L’usage problématique de substances était évalué par une adaptation du questionnaire DETA [1], le stress lié au travail par l’Internal Medicine Residency Stress Scale [2].

Résultats

Le taux de réponse était de 26,1 % (165/633) ; 77,0 % (n=127) avaient déjà inhalé du N2O. La prévalence d’usage du N2O au cours des 12 derniers mois était 49,1 % (n=81), dont 9,9 % (n=8) étaient des usagers réguliers. Un étudiant (<1 %) semblait présenter un usage problématique de N2O ; 39,6 % des usagers ont signalé des effets indésirables ; 41,1 % n’étaient pas conscients du risque d’accident. La fréquence d’usage du N2O n’était pas associée à l’intensité de stress lié au travail mais elle était associée à l’usage problématique d’autres substances (p=0,0005).

Discussion

La prévalence d’usage du N2O est élevée chez les étudiants en médecine. L’usage problématique reste rare. La prévalence des effets indésirables et le manque de connaissances des dangers soulignent un besoin de réduction des risques. L’usage de N2O pourrait indiquer l’usage problématique d’autres substances.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2021  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 76 - N° 2

P. 175 - mars 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Antitussifs opiacés, les données d’addictovigilance avant et après le 12 juillet 2017
  • Valérie Gibaja, Emilie Jouanjus, Juliana Tournebize, Maryse Lapeyre-Mestre, et le Réseau Français d’Addictovigilance (French Addictovigilance Network, FAN)
| Article suivant Article suivant
  • Différents profils d’usage de Méthylphénidate en population générale et importance de son abus : intérêt de la Méthode de classification à partir des bases de données de l’assurance maladie
  • Elisabeth Frauger, Adeline Giocanti, Clémence Lacroix, Thomas Soeiro, Joelle Micallef

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.