Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Hystérectomie par voie abdominale pour lésions bénignes - 03/05/21

[41-600]  - Doi : 10.1016/S2211-0666(21)42835-5 
J.-L. Brun a, , G. Chauvin a, M. Griton b, M. Coret a, J. Naudin b, C. Hocké a
a Service de chirurgie gynécologique et médecine de la reproduction, Centre Aliénor-d'Aquitaine, Hôpital Pellegrin, place Amélie-Raba-Léon, 33076 Bordeaux, France 
b Service d'anesthésie-réanimation, Hôpital Pellegrin, 33076 Bordeaux, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 13
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Un tiers des hystérectomies pour lésions bénignes est réalisé par voie abdominale. Une consultation préanesthésique doit légalement précéder l'intervention, avec plusieurs objectifs : évaluer le risque interventionnel en fonction du terrain du patient, préparer le patient afin de minimiser ces risques et l'informer. La correction de l'anémie préopératoire diminue le risque de complications. L'intervention est réalisée classiquement sous anesthésie générale. L'association à une rachianesthésie préemptive a de bons résultats en termes de gestion de la douleur postopératoire aiguë et chronique. L'intervention de référence est l'hystérectomie totale interannexielle. Elle comporte plusieurs temps : ligature des ligaments rond et utéro-ovarien au ras des cornes utérines, salpingectomie bilatérale optionnelle, ouverture du péritoine du cul-de-sac vésico-utérin, ligature des vaisseaux utérins au niveau de l'isthme puis des vaisseaux cervicovaginaux, et ouverture du vagin selon les techniques intrafasciale ou extrafaciale, désormais controversées. Les options sont l'annexectomie bilatérale concomitante ou la conservation du col (hystérectomie subtotale). La fréquence des complications est d'environ 20 % : infections (10 %), hémorragies (7 %), plaies viscérales (1,5 %), thromboses veineuses dont la prévention est nécessaire en postopératoire. Les protocoles de réhabilitation précoce diminuent les complications postopératoires et la durée de séjour hospitalier.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Hystérectomie par voie abdominale, Lésions bénignes de l'utérus, Techniques chirurgicales, Complications postopératoires


Plan


© 2021  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Chirurgie de l'isthmocèle
  • P. Capmas, J.-M. Levaillant, O. Garbin, H. Fernandez
| Article suivant Article suivant
  • Hystérectomie vaginale pour pathologies bénignes
  • J.-P. Lucot, P. Debodinance, N. Coutty, M. Cosson

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.